Le 17 juillet 1957 : le cas radar / visuel du RB-47

ovni en photo

Le 17.07.1957, un Boeing Stratojet RB-47 de l'US Air Force est suivi pendant près de 1300 km par une grande lumière brillante et observée par l'équipage, détectée par des radars au sol et captée par le radar embarqué ainsi que par divers équipements de contre-mesure électronique de l'appareil.

L'avion de reconnaissance de l'US Air Force, équipé d'appareils de contre-mesures électroniques et manoeuvré par six officiers, a été suivi par un objet volant non identifié sur bien plus de 1100 km, et pendant plus d'une heure, alors qu'il volait du Mississippi, à travers la Louisiane puis le Texas et jusqu'en Oklahoma. L'objet, une lumière intense, a été vu visuellement et à plusieurs reprises par l'équipage dans le cockpit, suivie par radar au sol, et détecté sur les équipements de contre-mesures électronique à bord du RB-47. Particulièrement intéressant dans ce cas-ci, il y a le fait des multiples exemples d'apparitions et de disparitions simultanées de l'objet sur chacun des trois de ces canaux d'observation physiquement distincts, et la rapidité de ses manoeuvres clairement au-delà des possibilités de tout avion.

Résumé des évènements
Un RB-47H avec  des équipements électroniques embarqués et sophistiqués de contre-mesures, y compris trois stations d'intelligence électronique (ELINT), au-dessus du Golfe du Mexique.

Composition de l'équipage :
Major Lewis D. Chase, pilote, de Spokane, WA
Capitaine James H. McCoid, copilote, d'Offutt AFB
Capitaine Thomas H. Hanley, navigateur, de la base de Vandenberg AFB
John J. Provenzano, guetteur n°1, de Wichita, Kansas
Capitaine Frank B. McClure, guetteur n°2, d'Offutt AFB
Capitaine Walter A. Tuchschner, guetteur n°3, de Topeka, Kansas
 
Ces six hommes effectuaient une mission de formation et d'essais dans un avion de reconnaissance électronique de contre-mesures de RB-47H. Le RB-47, bien qu'au départ développé comme bombardier, a été également intensivement employé comme avion de reconnaissance. L'un d'eux a dailleurs été abattu par l'Union soviétique au cours d'une mission en 1960.

Cette mission particulière a commencé à Forbes AFB, Topeka, dans le Kansas comme un entraînement comprenant des exercices d'artillerie au-dessus de la région du Golfe du Texas, des exercices de navigation au large du Golfe, et des exercices de contre-mesure électroniques prévus lors du voyage retour à travers le centre-sud des Etats-Unis. Les participants devaient bientôt partir pour l'Allemagne pour y servir. Il convient de noter que l'équipement de contre-mesure électronique ne constituaient pas des radars. Il n'émettait pas un signal dont on reprend l'écho généré par un objet. Il détectait plutôt les signaux électromagnétiques qui sont réellement émis par un objet lui-même. Le but étant de détecter et de localiser les installations radar ennemies. Sur cet avion, le guetteur n°1 s'occupait d'un radiogoniomètre avec des antennes à chaque extrémité des ailes (saumons d'aile), et le guetteur n°2 s'occupait d'un radiogoniomètre avec l'antenne sur l'arrière inférieur de l'avion. Le guetteur n°3 n'a pas été impliqué dans les événements du 17 juillet, sa gamme de fréquences ne comprenant pas les fréquences impliquées.

Le premier contact avec l'OVNI a eu lieu à 04:00 du matin CST (heure du centre-sud des USA). Les deux premières parties de la mission avaient été accomplies, et l'avion était juste en train de quitter l'espace aérien au-dessus du Golfe du Mexique près de Gulfport, Mississippi, quand Frank McClure a détecté, sur le moniteur de la contre-mesure électronique n°2,  un signal venant de l'arrière droit de l'avion. Le signal était d'un type généralement réservé aux installations des radars au sol. Il était de 2800 mégahertz, une fréquence courante pour les radars de recherche de bande S. McClure a d'abord pensé que son écran devait être mal aligné de 180° et qu'il était en train de détecter le signal radar d'une station au sol en Louisiane, qui était en réalité à l'avant gauche de l'avion. Pendant qu'il l'observait, le signal s'est déplacé sur l'écran, comme si l'écran était mal orienté de 180°. Cependant, après que ce signal se soit déplacé sur l'écran du côté droit de l'avion, McClure a été stupéfait de le voir  croiser la trajectoire du RB-47 et commencer à redescendre de l'écran comme s'il passait cette fois du côté gauche de l'avion. En d'autres termes, l'objet qui émettait ce signal a volé en cercle autour du RB-47, qui volait à approximativement 800 km/h. Même si la portée était à 180° en dehors de l'alignement, la source du signal se déplaçait toujours tout autour de l'avion, ce qu'évidemment aucun radar au sol ne pourrait faire. McClure n'a rien dit ni rien fait à ce moment là, ne mentionnant pas le signal aux autres membres d'équipage. Le signal s'est éteint pendant qu'ils volaient vers le nord.

Le RB-47 a fait un virage vers l'ouest comme prévu, au-dessus de Jackson, dans le Mississippi et l'équipage se préparait à commencer une série d'opérations simulées de contre-mesure électronique contre les unités de radar au sol de l'Armée de l'Air, quand soudainement le pilote, Lewis Chase, a vu une lumière arrivant de la gauche, approximativement à la même altitude que le RB-47. D'abord il a pensé que c'était un autre avion, mais ce n'était  qu'une simple lumière blanche, se rapprochant rapidement. Il a laissé le commandement pour se préparer aux manoeuvres évasives, mais la lumière a filé en travers de la trajectoire de l'avion , passant de la gauche vers la droite tellement rapidement que les pilotes n'ont eu aucune réaction. Elle s'est alors éteinte en un point à l'avant droit de l'avion. Ce que Chase et le copilote James McCoid ont observé. A ce moment-là, il était approximativement 04:10 du matin CST, ils étaient approximativement au-dessus de Winnsboro, en Louisiane.

Les pilotes ont indiqué aux autres membres de l'équipage ce qu'ils avaient vu, et McClure la commencé à parler du signal qu'il avait observé précédement. A 04:30 du matin, McClure a réglé son écran pour détecter des signaux proches des 3000 mégahertz, et il a détecté un signal fort  à la derniere position où Chase avait observé la lumière par rapport aux RB-47. Lui et Provenzano ont vérifié le bon réglage du moniteur n°2 en le calibrant sur les installations connues de radar au sol et ont constaté qu'il fonctionnait parfaitement. À 04:30 du matin, Provenzano a réglé son propre moniteur, le n°1, pour capter ce qui se passait autour des 3000 mégahertz, et a constaté que son équipement détectait lui aussi un signal au même endroit. Plus significatif encore, lui et McClure ont constaté que le signal restait à la même position, et qu'il suivait le RB-47,  volant à une même vitesse constante de 800 km/h environ. Ce qui signifiait que ce n'était pas un signal-radar provenant du sol.
 
A ce moment le RB-47 survolait la région de Duncanville, au Texas. A 04:39, Chase a repéré une lumière énorme à l'avant droit de l'avion, à environ 1500 mètres en-dessous de leur propre altitude, qui était de 10500 mètres. Le temps était parfaitement clair. A 04:40, McClure a rapporté deux signaux, à 40° et à 70°. Chase et McCoid ont rapporté avoir  observé des lumières rouges à ces endroits. Chase est entré en contact avec la station "Utah" à Duncanville, au Texas et a demandé la permission d'abandonner son plan de vol et de poursuivre les lumières, permission qui lui a été accordée. A 04:48 AM, la station radar "Utah" a demandé la position des signaux que McClure recevait, et ils ont immédiatement confirmé que leur radar avait lui aussi détecté les objets au même endroit.

Pendant que le RB-47 essayait de le poursuivre, l'objet a semblé s'arrêter soudainement. Chase  a pu voir qu'ils gagnaient du terrain par rapport à lui, et lorsqu'ils l'ont dépassé. A 04:52 il s'est éteint, et a simultanément disparu de l'écran de McClure et du radar au sol ! Chase a alors engagé l'avion dans un virage à gauche, et l'objet a soudainement réapparu à 04:52, et ce simultanément sur l'écran de McClure et sur le radar au sol ! Ils ont commencé à se rapprocher jusqu'à moins de 8 km de l'objet, quand ce dernier a soudainement "chuté" à 4600 mètres d'altitude et s'est alors à nouveau éteint, disparaissant encore des écrans de l'avion et du radar au sol. A 04:55, Chase a transmis par radio à la station "Utah" qu'ils devaient abandonner la poursuite et reprendre le plan de vol prévu à cause de leur faible niveau de carburant. A 04:57 McClure a encore détecté le signal, et Chase a eu encore un contact visuel à 04:58. Pendant qu'ils se dirigeaient vers l'Oklahoma, McClure a continué à recevoir un signal, venant maintenant de l'arrière de l'avion, jusqu'à ce qu'il s'évanouisse finalement alors qu'ils s'approchaient d'Oklahoma City. Le directeur du renseignement du 55ème escadron de reconnaissance stratégique, a indiqué dans son rapport qu'il ne faisait "...aucun doute que le D/F électronique a coïncidé exactement avec des observations visuelles simultanées par le commandant de l'avion à plusieurs reprises, ce fait indiquant clairement que l'objet était la source du signal."

Source : http://scienceetovnis.eklablog.com/le-17-juillet-1957-le-cas-radar-visue...

<< Page Précédente : listing Article paranormal | Retour accueil : tout l'univers du paranormal >>