La 2eme Guerre Mondiale En Couleur

Nom de la video: 
Opération Barbarossa

Video: 

À son secrétaire, Bormann, Hitler explique : " Dans un an, les États-Unis seront prêts à entrer en guerre. Pour faire face, il nous faut plus de matières premières. Et elles sont à l’Est. Il faut conquérir cet Espace Vital. Après, l’Angleterre n’aura plus d’espoir et fera la paix. Il sera trop tard pour les Américains. Attaquons la Russie au plus vite."
Hitler a baptisé le plan d’invasion "Opération Barbarossa", du nom de l’empereur germanique Barberousse.
La Wehrmacht commence à se concentrer à l’Est. Des prisonniers polonais et des Juifs travaillent sur le chantier gigantesque de l’autoroute qu’[Hitler->Hitler] fait construire à travers la Pologne pour acheminer son armée vers la nouvelle frontière avec les Russes.
Staline lui, poursuit ses livraisons au Reich. Depuis le pacte germano-soviétique, il a expédié en Allemagne des milliers de tonnes de pétrole, de chrome, de nickel... ce qui a aidé Hitler à conquérir la France.
Surprise, dépassée, l’armée de l’air soviétique semble rayée du ciel. La dernière livraison a lieu dans la nuit du 21 au 22 juin 1941. Ce dernier train transporte 1000 tonnes de blé. Il passe la frontière à minuit, et à 3 heures du matin, sans déclaration de guerre, les premiers sapeurs de la Wehrmacht se glissent en territoire russe.
Derrière eux, 153 divisions allemandes, mais aussi finlandaises, roumaines, slovaques, hongroises et même une division franquiste espagnole. 4 millions d’hommes, avec 600 000 camions dont une bonne partie provient de l’industrie française, des Berliet ou des Renault, et 4000 chars, 7000 canons, 3000 avions.
Dans les premières minutes de l’attaque allemande, 1500 appareils soviétiques sont détruits au sol. Dans les premières heures, 400 autres avions russes sont abattus en vol par les Allemands.
Surprise, dépassée, l’armée de l’air soviétique semble rayée du ciel. L’offensive allemande se déchaîne sur 3 000 kilomètres, dans trois directions.
Au Nord, l’objectif idéologique : Leningrad, la ville de Lénine, le berceau de la Révolution russe, aujourd’hui Saint-Pétersbourg.
Au centre, l’objectif politique, Moscou, la capitale de Staline.
Au sud, l’objectif économique, Kiev et l’Ukraine, et les routes menant au pétrole de la mer Noire.

D’après "Apocalypse, la deuxième guerre mondiale", une production CC&C
L'invasion de l'URSS : Hitler écrit au Duce

Lettre d'A. Hitler à B. Mussolini, 21 juin 1941.

"L'élimination de la Russie signifie, en même temps, un immense soulagement pour le Japon dans l'Est asiatique, et en conséquence, la possibilité, par l'intervention du Japon, d'une menace beaucoup plus forte sur les activités américaines. Etant donné ces circonstances j'ai décidé de mettre fin à l'attitude hypocrite du Kremlin. (...) Je ne doute pas une seconde que ce ne soit un grand succès. J'espère par dessus tout pouvoir nous assurer une base de ravitaillement en Ukraine.

En conclusion, laissez-moi vous dire encore une chose, Duce. Depuis cette décision, je me sens à nouveau l'esprit libre. L'association avec l'Union soviétique me paraissait à bien des égards en contradiction avec mon origine, mes conceptions et mes obligations antérieures. Je suis maintenant heureux d'être délivré de cette torture mentale."

Le 22 juin 1941, jour de l'annonce de l'attaque de l'Allemagne contre l'URSS, Jacques Doriot, chef du PPF (Parti Populaire Français, le plus actif de tous les partis collaborationnistes français) lance l'idée d'une légion de volontaires Français pour aider à combattre l'armée rouge. Le 5 août 1941, la LVF est officiellement créé comme association privée.
Ci-après, l'introduction à la brochure " LEGION DES VOLONTAIRES FRANÇAIS CONTRE LE BOLCHEVISME - Ce que tout Français doit savoir "

" Cette brochure est destinée à ceux qui désirent s’engager dans la Légion des Volontaires français contre le bolchevisme.
Les quelques indications qui précèdent la partie réellement documentaire n’ont été rappelées que pour bien préciser aux intéressés ce qu’est la Légion, ce que sont ses buts.
Dans cet état d’esprit actuel du peuple français, il est certain que la plupart de ceux qui manifestent le désir de s’engager dans la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme se heurteront à l’ironie, si ce n’est à l’hostilité, de leurs concitoyens.
Les Français vivent très loin des frontières bolcheviques. Bon nombre d’entre eux ne savent rien de l’U.R.S.S., ou n’en connaissent que les tableaux trompeurs et mensongers qui ont dépeint, depuis 1917, la Russie des Soviets comme la nation la plus moderne et la plus heureuse du monde.
Il n’est donc pas extraordinaire que des Français, quelques mois après la conclusion d’une guerre désastreuse, fassent des objections à ceux qui, en partant, leur indiquent le chemin du devoir. Ils vont se battre pour une cause que beaucoup estiment n’être pas la leur, et qui, pourtant, est celle de tout bon Français.
On ne dira jamais assez que la cause pour laquelle les Européens se battent sur le front de l’est est celle de la civilisation toute entière. Les volontaires de la L.V.F. sont, parmi les Français, ceux qui, plus que tous les autres, servent vraiment leur pays. Ils travaillent à rendre à la France le rang auquel sa civilisation, son passé, sa gloire et sa puissance l’avaient placée. "

Note de l'auteur : 4 etoiles
Total de votes : 256
Total de votes : 213

<< Page Précédente : listing videos mystere | Retour accueil : tout l'univers du paranormal >>