L'asile d'Athens et sa mystèrieuse tâche

par damino - 1515 vues - 0 com.
Fantôme, esprit, paranormal
Nous sommes dans la ville de Athens dans l'Ohio aux États-Unis, une ville universitaire paisible ou règne une histoire éffrayante. Au cœur de cette petite ville se dresse une immense bâtisse de briques rouges.

Pour beaucoup d'habitant d'Athens cette imposante maison serait hantée. 
Il y a 30 ans, une tragédie marque à jamais les esprits et les murs de cette lugubre maison qui éffraye tant les habitants d'Athens. Cette maison abritait autrefois, Un hôpital psychiatrique « the Ridges », ouvert vers les années 1870. On y traite toute sorte de pathologie, les malades mentaux, mais aussi des gens atteints de tuberculose, ou encore des femmes atteintes de dépressions nerveuses. 

Très vite l'asile souffre d'une sinistre réputation quand dans les années 30 on y pratique des lobotomies avec des méthodes effrayantes. Les histoires les plus effrayantes circulent sur l'établissement..
Une des plus célèbres histoires est celle d'une jeune pensionnaire du nom de Margaret Schilling. Margaret avait l'habitude de s'échapper de sa chambre et d'errer dans le bâtiment. 
 
Un jour durant une de ses escapades, le 1er décembre 1978, elle disparait pour de bon, des recherches sont alors menées.Durant de longues semaines la malheureuse est portée disparut jusqu'à ce jour du 12 janvier 1979, où elle est retrouvée morte gisant sur le sol. 

Lorsque les médecin retirent le corps ils vont constater un étrange phénomène, en effet à l'endroit même ou gisait son corps apparait une tâche sur le sol bien incrustée dans la pierre, cette tâche dessine le corps de la défunte et révèle même sa coiffure ainsi que ses vêtements. 
A différente reprise et selon différent procédés on essaye de nettoyer cette tâche, mais en vain. 

Aujourd'hui encore la tâche demeure sur le sol de l'ancien asile psychiatrique de Athens. 

Pour beaucoup de gens d'Athens, cette tâche serait la preuve flagrante que Margaret n'aurait pas trouver le repos et continuerait de hanter les lieux. 
Jim Michnowicz, étudiant à Athens, déclare connaitre pas mal de gens sur le campus qui ayant vécues d'étranges choses à cet endroit. 
Un autre étudiant déclare que parfois, lorsque l'on regarde l'étage de cette maison on peut aperçevoir une étrange silhouette, qui serait celle de Margaret Shilling. 

Trois ans après la mort de Margaret une étudiante s'introduisit sur les lieux de sa mort ou la tâche de sa mort macule le sol, mais sa curiosité va lui couter chère, une nuit elle se réveille et se retrouve nez a nez avec le fantôme de Margaret. 

Les étudiants racontent qu'ensuite ils n'ont plus entendus parler de cette étudiante durant trois ou quatre jours, alerté par son absence son corps est retrouvé, la jeune femme se serait suicidée.

Aujourd'hui la pièce ou repose cette fameuse tâche, est totalement fermé au public. 

Athens a été classée comme l'une des villes universitaires les plus hantées des États-Unis dans les années 2000. 

Athens est-elle vraiment hantée, ou simplement victime d'une légende urbaine tenace qui trouverait sa source dans son terrible passé ?
Source : http://www.grpa-paranormal.fr/news/paranormal-inexplique/hantises-et-apparitions/article-lasile-dathens-et-sa-mysterieuse-tache

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

La route 666
12 Dec 2018, 17:13
Les peintres de l'au-delà
27 Mar 2014, 22:21

Suivez-nous