Nazisme et mythologie 1/3

par damino - 2711 vues - 0 com.
Crime, criminel, complot, guerre.
Hitler,est fasciné par les forces occultes et la mythologie Le nazisme, auquel incombe la responsabilité de la Seconde Guerre mondiale, n’a pas dû son effroyable efficacité qu’aux seuls responsables politiques qui l’ont fait naître, puis qui l’ont animé. On a beaucoup écrit sur la fascination que ses chefs – Hitler le premier – avaient suscité auprès des Allemands ou des Autrichiens ; on a montré comment tous les grands dignitaires du IIIème Reich avaient exploité les frustrations nationalistes d’un peuple, en même temps que son sens profond de la discipline, pour lui faire accomplir, en définitive, des horreurs sans nom. Tout cela est vrai, mais pas suffisant. Car pour entraîner à sa suite, comme un seul homme, des millions de personnes dites « civilisées », Hitler ne leur a pas seulement fait des promesses ; il leur a aussi tenu un discours plaisant et rassurant, nourri de références à un fonds culturel ancien et bien de chez eux : la mythologie germanique. Ce discours a agi en eux comme un écho, une réminiscence ; ce faisant, il apparut aux plus sceptiques comme une évidence que l’on pouvait faire confiance à Hitler. De fait, faisant feu de tout bois, les nazis n’ont pas emprunté à la seule mythologie germanique, mais également à des cultures voisines, celte ou latine ; l’important étant que, quelle qu’en soit l’origine, le mythe instrumentalisé serve les intérêts politiques du IIIème Reich. D’autre part, sur leur lancée, certains Nazis – Himmler en tête – allèrent plus loin que la récupération ou l’amalgame des mythes : ils cherchèrent à les légitimer scientifiquement, pour justifier le racisme nazi.

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Le Procès D'Hitler
12 Dec 2018, 16:08
tueurs nés David Berkowitz
12 Dec 2018, 16:00

Suivez-nous