des annimaux retrouvé vivant dans des pierres

par damino - 3248 vues - 0 com.
Mystère, légende, archéologie

Retrouvés prisonniers dans des pierres telles que le calcaire, l'argile ou le grès voire, plus rarement, du charbon ou du bois, ces animaux présenteraient des signes de vie malgré leur enfermement prolongé. Bien que les animaux concernés soient généralement des grenouilles ou des crapauds, des lézards et des tritons auraient également été découverts....

Dans certains récits, ces animaux sont plein de vie dès leur exposition à l'air libre tandis que dans d'autres, plusieurs minutes sont nécessaires pour qu'ils reviennent à la vie.

Photographie de grenouille qui aurait été retrouvée dans une pierre 
Image : Aquiziam.com

 

Exemples historiques

Il existe de nombreux exemples historiques de ce phénomène. La liste chronologique qui suit n'est pas exhaustive :

  • Dans Historia rerum anglicarum, Guillaume de Newburgh évoque la découverte, en 1186, d'une grande pierre constituée de deux pierres plus petites liées par une substance adhésive qui cachait en son centre un crapaud vivant portant une chaîne en or autour de son cou.
     
  • En 1561, Ambroise Paré rapporte dans son Registre annuel de 1561 :
J'étais dans mon château, près de Meudon, et j'avais demandé à un cantonnier de me casser quelques pierres. Au milieu de l'une d'elles, il trouva un énorme crapaud, plein de vie, et sans que la moindre ouverture capable de lui laisser le passage soit visible. L'ouvrier me dit que ce n'était pas la première fois qu'il découvrait un crapaud, ou de telles autres bestioles, à l'intérieur d'énormes blocs de pierres.
 
  • Dans Gammarologia Curiosa, P.J. Sachs von Lewenheim rapporte avoir rendu visite en 1664 au comte Fürstenberg, qui possédait une pierre ronde contenant une grenouille qui coassait lorsqu'on la soulevait. La pierre aurait fini par être brisée et la grenouille, vivante, s'en serait échappée.
     
  • Dans Natural History of Staffordshire, publié en 1686, le professeur Robert Plot rapporte trois cas supplémentaires de grenouilles retrouvées dans des roches.
L'histoire des découvertes d'amphibiens dans des rochers s'étend sur plusieurs siècles
 
  • Le 8 mai 1733, une grosse grenouille vivante mais léthargique aurait été découverte dans un bloc de grès extrait à trois mètres sous terre.
     
  • En 1818, le géologue Edward D. Clarke affirme avoir découvert des tritons fossilisés à 80 mètres de profondeur dans une carrière de craie du crétacé, qui seraient revenus à la vie après avoir été exposés au soleil. Selon lui, ces tritons appartenaient à une espèce aujourd'hui éteinte et deux d'entre eux seraient morts rapidement, tandis que le troisième se serait enfui.
     
  • En 1821, un tailleur de pierre aurait découvert un lézard emprisonné dans un bloc provenant de six mètres de profondeur. L'animal serait revenu à la vie au bout de quelques minutes et se serait enfui.
     
  • En 1835, des ouvriers auraient découvert un crapaud vivant dans un bloc de grès rouge venant d'un mètre de profondeur, dont la peau, brune au départ, serait devenue noire au bout de quelques minutes. Il serait mort quelques jours après avoir été replacé dans la pierre.
     
  • En 1852, un crapaud vivant aurait été découvert dans une cavité tapissée de cristaux à l'intérieur d'un rocher provenant de quatre mètres de profondeur dans une mine de Pastwick, en Angleterre.
     
  • En juin 1851, une grenouille aurait été découverte à l'intérieur d'un gros silex, près de Blois, en France. La grenouille et la pierre ont été examinées par des naturalistes de l'époque, dont le zoologiste André Duméril, qui furent surpris par la correspondance entre la forme de la cavité et celle de la grenouille et qui ne purent trouver aucune preuve de trucage, malgré leur scepticisme initial.
     
  • En 1856, à Culmont (Haute-Marne), des ouvriers qui creusaient un tunnel ferroviaire auraient découvert une créature mystérieuse ressemblant à un ptérodactyle?, qui aurait poussé un cri avant de trépasser.
     
  • En 1876, 63 petits crapauds auraient été découverts au centre d'un tronc d'arbre de cinq mètres de diamètre, en Afrique du Sud.
     
  • En 1901, le naturaliste Charles Dawson fait don d'un bloc de silex contenant un crapaud momifié au musée Booth de Hove, qu'il doit avoir découvert dans une carrière du Sussex l'année précédente. Cependant, étant donné l'implication directe de Dawson dans le canular de l'homme de Piltdown, il s'agit très vraisemblablement d'un autre faux.
Crapaud momifié du Musée d'Histoire Naturelle Booth, à Hove, vraisemblablement un canular
 
  • En 1928, au Texas, un lézard à corne surnommé « Ol'Rip » est déterré, encore vivant, alors qu'il avait été enterré 31 ans plus tôt dans une capsule temporelle. Un trucage est toutefois suspecté et le lézard décède moins d'un an plus tard.
     
  • En 1958, des ouvriers d'une mine de l'Utah auraient découvert une petite grenouille à l'intérieur d'une niche dans un arbre pétrifié.

 

Point de vue scientifique

La possibilité de l'existence d'animaux ayant survécu plusieurs années, voire des millions, à l'intérieur de pierres a été écartée par la communauté scientifique.

En 1825, le géologue et paléontologue britannique William Buckland a mené une expérience : il a placé des crapauds d'âge et de taille variés dans des blocs de calcaire et de grès et les a enfouis dans son jardin. Un an plus tard, il les a déterrés et, en les ouvrant, a constaté que la plupart des crapauds étaient morts et décomposés.

Certains crapauds enfermés dans du calcaire, qui contient de petits pores, étaient encore en vie, mais n'ont pas survécu lorsqu'il les a enterrés un an de plus (une autre version des faits veut qu'il ait pu répéter l'expérience plusieurs années de suite avec les mêmes crapauds avant qu'ils ne décèdent tous). Buckland en a conclu l'impossibilité pour ces animaux de survivre de longues périodes à l'intérieur de roches, conclusion partagée par la communauté scientifique. On raconte toutefois que des expériences similaires, menées par les français Hérissant (1771) et Seguin (1862), auraient donné des résultats positifs.

Portrait de William Buckland réalisé vers 1845

Dans un article dans la revue Nature de 1910, un auteur écrit : « La vraie interprétation de ces évènements supposés est simplement ceci : une grenouille ou un crapaud saute au moment où la pierre est brisée et l'observateur non-scientifique saute immédiatement à la conclusion qu'il a vu la créature sortir de la pierre elle-même. » 
Cette hypothèse a toutefois été critiquée par l'auteur fortéen Jerome Clark?, pour qui cette explication insulte l'intelligence des témoins du phénomène.

Une autre explication veut que les amphibiens arrivent à l'intérieur de ces rochers sous forme de têtards, en s'y introduisant par une fêlure par laquelle passent également l'eau et l'air. Ils s'y retrouveraient ensuite piégés en grandissant.

On raconte que certaines grenouilles auraient été retrouvées coincées à l'intérieur de cavités correspondant exactement à leur forme et présentant l'emprunte de leur peau verruqueuse sur leurs parois. Il est cependant possible que les rochers, souvent constitués d'argile, se forment autour de la grenouille ou du crapaud. Les amphibiens aquatiques hibernent en effet en s'enfouissant dans la vase des étangs et rivières ; si le point d'eau vient à s'assécher avant le printemps, la grenouille se retrouve prisonnière d'une gangue de terre. Elle peut alors vraisemblablement y rester en vie un certain temps (plusieurs mois, voire une année), les animaux à sang froid ayant la faculté à tomber en léthargie lorsque les conditions de vie ne sont plus favorables.

Beaucoup de grenouilles et de crapauds hibernent dans la boue

Certains cas, comme celui de la grenouille soi-disant retrouvée dans la carrière de Lewes (Sussex) par Charles Dawson, sont selon toute vraisemblance des faux.

 

Extrait de l'article animaux dans des pierres rédigé par Paul Binocle sur l'encyclopédie du paranormal. 

__________________________________________________________________________________________

Liens et sources pour Des animaux retrouvés momifiés ou vivants dans des pierres

__________________________________________________________________________________________

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Animaux_dans_des_pierres

http://www.paranormal-encyclopedie.com

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Les empreintes du diable
27 Mar 2014, 22:18

Suivez-nous