Voici la véritable histoire dont c’est inspiré Wes Craven pour réaliser La Colline a des yeux

par damino - 2441 vues - 0 com.
Mystère, légende, archéologie

Cette histoire a été retrouvé dans les registres de la prison de Newgate (« calendriers de Newgate ») qui recensent tous les crimes des assassins passés par la dite prison . Certains historiens doutent de la véracité de cette macabre histoire…aujourd’hui cette histoire est resté dans la légende et est devenue une partie de l’industrie touristique d’Edimbourg.

Alexandre Sawney Bean est né sous le règne du roi James I d’Ecosse au XVème siècle, dans la région du Lothian . Fils d’un défricheur de haie, ce jeune homme tente un moment de suivre les pas de son père mais par paresse et par manque de goût pour le travail honnête, il décide de vivre d’autre chose…


Il rencontre sa femme Agnès Douglas (dont on disait qu’elle était une sorcière…) qui a le même mépris pour le travail honnête. Ils parcourent les villes écossaises et décident de se bâtir un « chez soi » dans une caverne, dans la région du Galloway, au Sud du pays. Cachés dans cette caverne de plus de 200 yards ( un peu moins de 200 mètres !) creusée dans la roche., le couple et leurs nombreux enfants et petits enfants, vivront plus de 25 ans dans cette grotte avant d’être découverts…
Au début les forfaits du couple se limitent au vol et au brigandage, puis rapidement aux meurtres de voyageurs égarés, mais toujours pour des motifs purement mercantiles…Ils n’utilisent alors que l’argent volés et pas les différents objets dérobés car ces derniers seraient facilement reconnaissables. Mais au fur et à mesure des années, la famille s’agrandit énormément, les enfants et les petits enfants s’accumulent, parfois produits d’incestes multiples , ce qui a forcément conduit à la naissance d’enfants mal formés ou autre… ( entre frères et sœurs, père et filles, entre grand père et petites filles…). Les bouches à nourrir devenant de plus en plus nombreuses, la famille fini par atteindre le nombre 46 membres dont 8 fils, 6 filles, 18 petits fils et 14 petites filles !


Pour subvenir à leur besoin, ils décidèrent alors de prendre au piège les voyageurs égarés et les petits groupes, de les voler puis de les tuer, pour ne pas qu‘il y ai de témoins. Mais très vite cette bande de voleurs et d’assassins se transforma en horde cannibale… en effet, pourquoi gâcher ainsi le corps de leurs victimes alors qu’ils pouvaient nourrir toute la famille avec…(gloups) ? C’est en tout cas la logique qui germa dans le cerveau, forcément dérangé, du chef de famille: Alexandre Sawney Bean. A chaque sorties nocturnes (de véritables guet- apens étaient organisés par Sawney), les membres de la famille ramenaient le corps de leurs victimes, les démembraient et conservaient les restes (en les faisandant). Mais il arrivait parfois que la viande soit trop pourries pour être mangée, les méthodes de conservation de la viande n’étant pas maximales en plein XVème siècle ! La famille jetait alors les restes immangeables à la rivière. De nombreux témoins virent des restes de membres humains flotter des kilomètres plus loin en bas de la rivière mais personne ne pu faire le rapprochement, la famille étant inconnue des villages alentours, car les membres de cette dernière vivaient dans la caverne, la journée…De nombreux innocents, voyageurs et rôdeurs malchanceux, en feront d’ailleurs les frais durant longtemps, en étant accusés puis lynchés par la foule, les villageois alentours les accusant à tort d’être les détrousseurs et les assassins responsables des ces actes ignobles…
25 ans de meurtres et de cannibalisme se terminèrent, alors lorsque la famille s’attaqua à la victime de trop…

 

Une nuit, un mari et son épouse revinrent d’une foire et passèrent par la forêt, terrain de chasse de la famille Bean. Celle ci tendit alors un piège au couple. Mais leurs victimes furent plus coriaces que prévu, et notamment le mari qui, sachant manier sa monture et son épée, donna du fil à retordre aux dizaines de membres de la famille d’Alexandre Sawney Bean . L’épouse fut attrapée, battu à terre et tué par les enfants de Bean. Pendant ce temps, le mari continuait à défendre chèrement sa vie lorsque un groupe important d’hommes revenant, eux aussi, de la foire arriva sur les lieux. La famille Bean s’enfuit alors dans les bois.
Le roi James IV d’Ecosse, ayant depuis quelques temps entendu parler d’atrocités commises dans la région, déclencha une battue pour retrouver les membres de cette famille meurtrière. Il mena la chasse avec 400 hommes et des dizaines de limiers et trouva enfin l’antre de la famille cannibale. D’innombrables restes humains, et des dizaines d’os humains en tous genres furent retrouvés. On évaluera alors le nombres de victimes à plus de milles…
La famille Bean fut capturée et emprisonnée à la prison de Tolbooth à Edimbourg . Les enfants furent transférés dans les prisons de Leith et de Glasgow, puis furent promptement jugés et exécutés. Avant cela les hommes furent amputés des mains, des pieds, puis vidés de leurs sangs. On obligea les femmes et les enfants à regarder puis ils furent brûlés vifs.

Cette histoire fait partie du folklore britannique et écossais et beaucoup d’historiens réfutent la véracité de cette histoire, et ce pour plusieurs raisons.
D’abord, aucune source écrite officielle ne mentionne l’arrestation des Bean. Ensuite les diverses sources postérieures ( souvent des sortes de journaux de l’époque, souvent sources de rumeurs en tout genres) nous donnent des données chronologiques bien différentes, les diverses sources évaluant cette affaire à plus de 150 ans d’écart selon la source. De plus il est difficile de croire que de tels meurtres de masse aient pu avoir lieu sur une zone géographique aussi réduite sans que les pouvoirs en place aient entrepris une quelconque opération .Certains pourront argumenter à raison que cette partie de l’Ecosse était connue pour sa situation anarchique…

D’autre historiens pensent que cette légende est née de la propagande anti écossaise ourdit par le pouvoir royal pour prouver aux sujets de sa majesté, la diabolique nature des écossais alors révoltés contre la couronne anglaise. On sait aussi que durant cette période, l’Ecosse connue une période de famine et que beaucoup de cas de cannibalisme furent avérés. Peut être que cette légende macabre eu pour origine cette triste réalité…
Ainsi d’autre histoires identiques à celle de Sawney furent racontées dans d’autres régions écossaises (notamment celle de « Christie Cleek » ). On peut dire que la légende de la Famille de Sawney Bean fait partie du folklore écossais, et que cette histoire est certainement utilisée aujourd’hui pour effrayer les bambins écossais qui ne veulent pas dormir…
Cette histoire légendaire est aujourd’hui largement connu partout en Ecosse, et des dizaines de livres, de romans, de magazines, de journaux, de chansons, de documentaires ou de films ont depuis évoqué l’histoire macabre de cette famille hors du commun . C’est de cette histoire que Wes Craven s’est inspirée pour faire son film d’horreur dans les 70‘, aujourd’hui objet d’un remake tout aussi horrifique: « La colline a des yeux »…

Où sont la vérité et le phantasme dans cette horrible histoire de cannibalisme de masse … ?
Nul ne le sait vraiment…

 

Source : http://www.leblogdeletrange.com/07-temoignage-reportage-analyse/la-veritable-histoire-qui-a-inspire-le-scenario-de-la-colline-a-des-yeux/

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Suivez-nous