La béte du Gévaudan agissait-elle seule ou était-elle accompagnée?

par damino - 1340 vues - 0 com.
Mystère, légende, archéologie

Antoine de Beauterne,lieutenant des Chasses du roi Louis XV, tua le21 septembre 1765 un grand loup de 60 kg censé être la Bête du Gévaudant.aucune attaque mortelle ne fut déplorée pendant les deux mois qui suivirent; puis tout commença.Cela constitue un argument majeur pour les tenants de la thèse selon laquelle les coupables seraient plusieurs loups. Mais si l'on examine les circonstances qui entourent la "chasse éclaire" d'Antoine deBeauterne à Sainte-Marie-des-Chazes, on s'aperçoi que rien ne justifiaat cette expédition soudaine sur l'autre rive de l'Allie- en un lieu ou personne n'avait jamais été né ni tué ni blessé.


Reprenons le cours des événements.Beuaterne se rend aux Chazes le 20 septembre 1765.Le lendemain;dès laube,il rassemble son monde et prend position dans les bois de Pommier.Coup de chance: il tombe aussitôt sur la "bête", la tue et repart avrc son équipage.Il est de retour au Besset en fin de matinéée.là,dix huit "témoins" l'attendent dejà pou identifier l'animal.En début d'après-midi,le fils d'Antoine de Beauterne quitte le Besset pour se rendre à Versailles et annoncer la nouvelle au roi.

 

UN COUP MONTE

Sur les dix-huit témoins cités, dix n'pnt jamais vu la bête.Tous illétrés, ils ne font que de la figuration.Six prétendent avoir été attaqués...dont aucun document n'a gardé la moindre trace.Le loup tué par Beauterne présente une cicatrice à l'épaule droite;c'est ce qu'on veut faire dire à Marie-Jeanne Valet que cette blessure à été provoquée par son coup de baïonnette. Mais c'est au poitrail qu'elle avait blessé la Bête le 11 aôut 1765.

bref, cette chasse fut une imposture orchestrée par le lieutenant des Chasses de Beauterne, qui était soucieux de donner satisfaction au roi et de ne pas perdre la face devant la cour.Mais reste une inconnue: commznt Beauterne  et ses gardes ont-ils pu savoir que les crimes ne reprendraient pas, ou du moins pas de sitôt?Si quelqu'un ne leur en avait pas fourni l'assurance, ils n'auraient pas pris un tel risque!L'homme qui leur avait donné ces garanties ne povait être qu'un noble de haut rang qui connaissait suffisament de choses sur la Bête pour pouvoir prédire l(interruption momentanée de ses agissements!Personnalité mystérieuse que nous retrouverons plus tard...

L'INNOCENCE DES LOUPS

La réputation des loups tueurs est largement usurpée.Elle provient d'une confusion entre les termes "dévorer" et "attaquer".Durant les guerres, on n'enterrait pas les cadavres, se qui permettait aux loups de se nourrir .De nombreuses personnes victimes d'assassinats étaient aussi retrouvées dévorées. On accusait donc les loups  d'avoir tué les  victimes alors qu'ils n'avaient fait que se repaître des cadavres.

De fait le loup est le plus craintif des prédateurs.Les loups,de nos jours ne s'en prennent jamais à l'homme.D'ailleurs,à l'époque de la Bête du Gévaudan, les petits bergers savaient qu'ils ne craignaient rien.La Bête n'était donc pas un loup.

UN ANIMAL DRESSE POUR TUER

Seuls des animaux domestiques, comme le chein, ou les animaux dit "imprégnés" peuvent adopter des comportements différents.Analysons le comportement de la Bête à la lumière de ces informations.Hardiment, elle pénétre en plein jour dans les villages.Elle enlèb*ve des enfants à la barbe de leur père, attaque alors qu'elle se sait poursuivie.Il lui arrive aussi de s'en prendre àààà un groupe d'hommes adultes. Et elle ne se donne mêle plus la peine d'approcher à couvert: le 12 septembre 1765,elle avance de face, tranquillement, au point qu'un jeune homme de 17 ans la laisse passer derrière lui l'ayant pris pour un gros chien.Fatal moment d'inadvertance:l'instant d'après, sa nuque était la proie de ses voraces machoires!

L'HYBRIDE D'UN LOUP ET D'UNE LOUVE

Les temoins racontent sue la  Bête ressemble à un loup sans en être un",ou encore que "c'est un animal fait commes un chien, ùais de la taille d'un loup".Et les chasseurs d'affirmmer qu'on n'a jamais vu de loup aux pareilles couleurs".

La bête tuée par Jean Chastel  a été décrite aves précision par le notaire Marin: c'est un canidé,comme le prouvr sa formule dentaire.Compte tenu de sa taille(77 cm au garrot) et de son poids(53,3 kg), ce ne peut être qu'un grand chien ou un loup imprégné.

La pigmentation de ses poils (marque blanche sur le poitrail, pelage roux) et ses pattes relativement grosses indique que la bête s'apparente à quelques races de chiens .Mais de par son museau allongé son allure générale et sa queue,elle ressemble au loup.Or les chiens présentent ces caractères lupins ne sont pas aussi gros que la bête;ceux qui pèsent plus de 50 kg sont presque toujours des animaux massifs, au museau court et épais.La bête n'aboie pas .C'est un coureur de fond infatigable , comme les loups ,dont elle sembles d'ailleurs adopter le rituel social.Mais , au mamrnt d'attaquer elle gronde en agitant se queue de droite à gauche, comme un chien.La bête est donc un ybride, c'est à dire le produit d'un croisement des deux espèces.Le  dessage d'un tel hybride est possible si les caractères psychiques hérités de chien sont prédominants .Encore faut-il que le comportement acquis soit favorable au contact avec l'homme , et que le Bête n'a pu avoir qu'une chienne comme mère et un loup comme père.

 

Une peau tres dure

 

De nombreux temoins  ont signalés l'etonnante resistance de la bête du Gevaudan(un coup de fusil la fait tomber mais elle se releve ausitot et s'éloigne)Les lances les plus pointues s'emousent sur sa peau

Comment sa peau etait elle protégéé?Cet animal dresse a tuer avait ete revêtue d'une cuirasse,comme les chiens de guerre utilisés par de nombreuses arméés depuis l'antiquité jusqu'au XVI e siècle.Une cuirasse probablement faite de peau de sangliers coussues ensemble d'ou la fameuse barre d'orsale noire sis souvent observéé sur la bête et dont s'orne le dos de beaucoup de sangliers.Tanéé correctement cette peau épaisse constituait une cuirasse  souple et tres resistante qui ne freinait pas l'anima dans ses mouvements.

La cuirasse etait solidement maintenue par de sangles de peau fixéés sous le ventre.Les bords de la cuirasse ne laissait rien soupconner,les poils du sanglier se melaient parfaitement avec ceux de la bête,de la même couleur rousse.La cuirasse ne protegeait que le tronc de la bête juqu'a la limite du coup,ce qui etait siffisant pour la garder des coups de baionnettes  mais pas de la balle de Jean Chastel qui lui traverssa le coup.

 

 

Les vrais coupables

 

De nombreux recits prouvent qu'un homme se tenait aiprès de la bête lors de ses agissements.C'est cet individu qui organisait les mises en scene autour des cadavres prodedant a leur decapitation.Quel homme pouvait envoyer la bête tue des femmes et des enfants?Le maitre de la bête se dissocie en deux personnalités :Un noble de haut rang qui jouit de loin du malheurs qu'il provoque et un fruste qui suit sur le terrain les exploits sanglants de la bete

Il semble certain qu'Antoine Chastel fut ce dernier.Quand au pere Chastel il fut un complice passif,jusqu'au jour ou boulversé par la mort de Mary Denty et las de tous ces massacres,il décida d'en finir.Son fils antoine est un sadique,on comprend mieux les mises en scenes et les victimes retrouvées  nues ,sans doutes violés.Pourtant les Chastel n'auraient pas pu mener un telle entreprise;il aura fallu l'aide d'un noblede haut rang pour negocier le coup monté avec Antoine de Beauterne.Les soupcons se portent sur Jean francois charles de Monragiès,marquis de Saint alban ,un homme plein de mepris et de coleres qui fut la honte de l'aristocratie languedocienne

On raconte que Morangiès  a conuu Antoine chastel a Minorque et l'a rapatrié.Morangiès quitta Minorque au printemps 1763 pour rejoindre son chateau de villefort ,non loin de Langogne.Un an plus tard la bête commencait ses ravages dans la region.Via la bête Morangiès aura assouvi une vangeance et une soif de puissance frustréé.Les crimes commis par les deux hommes durent lui procurer un sentiment de puissance fantastique

Le drame de Gevaudan fut un fait divers orchestrees par des personnes sadiques qui avaient trouves un moyen d'assouvir leus pulsions

Source : http://facteurx.chez.com/betegevaudan.htm

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Suivez-nous