Le mystère de la matière noire bientôt découvert

par damino - 1317 vues - 0 com.
Univers, étoile

L'univers est composé de matière visible à 5%, de matière noire à près de 23% et pour le reste d'énergie sombre.

Une équipe de chercheurs affirme être sur le point de découvrir la matière noire. Ce résultat est le fruit d'une expérience de 18 mois menée à bord de la Station spatiale internationale.

 

C'est l'un des plus grands mystères de la physique moderne : qu'est-ce que la matière noire dont serait formé près d'un quart de l'univers ? Celle-ci est au cœur de multiples spéculations et ne cesse d'être traquée. Maintes fois annoncée découverte par des chercheurs qui ont finalement dû se rétracter, cette matière sombre alimente fantasmes et hypothèses... Mais serait-on sur le point d'en percer tous les mystères ? C'est en tout cas ce qu'affirme un prix Nobel de physique américain. 

Le physicien américain Samuel Ting, professeur au Massachusetts Institute of Technology affirme que la traque de la mystérieuse matière noire pourrait bientôt aboutir. Pour cela, il se base sur les premiers résultats publiés mercredi dans la revue Physical Review Letters d'une expérience menée à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Une expérience menée depuis 18 mois avec le spectromètre magnétique Alpha (AMS) attaché à l'ISS. Un instrument qui ne vaut pas moins de 2,5 milliards de dollars.

Un excès d'antimatière d'origine inconnue

Ces résultats montrent qu'il existe un excès d'antimatière, d'origine inconnue, dans le flux des rayons cosmiques captés qui pourrait avoir résulté de la réduction à néant de particules de matière noire. Les "résultats sont compatibles avec des positrons --une particule d'antimatière-- pouvant provenir de la destruction de particules de matière noire entrant en collision entre elles dans l'espace", confirme l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern), à Genève, dans un communiqué.

"Avec davantage de données nous allons apprendre plus quant à la nature de cet excès d'antimatière et avec de la chance nous pourrons faire une découverte très excitante", a par ailleurs déclaré dans une conférence de presse à Washington Michael Salamon, du département américain de l'Energie."Si nous détectons de la matière noire et apprenons quelque chose de sa nature nous aurons fait une avancée majeure dans notre compréhension de la physique", a-t-il ajouté.

"Mais ces observations ne sont pas encore suffisamment concluantes pour écarter d'autres explications", ajoute le Cern. "Au cours des prochains mois, l'AMS pourra nous dire avec certitude si ces positrons sont bien la signature de matière noire ou s'il s'agit d'autre chose", a précisé Samuel Ting qui dirige cette recherche. 

L'idée de la matière noire est née il y a 80 ans

Jusqu'à présent, la présence de matière noire dans notre univers n'a été détectée qu'indirectement par ses effets gravitationnels. L'idée elle-même de matière noire est née récemment, il y a 80 ans, lorsque l'astrophysicien américano-helvétique Fritz Zwicky a découvert qu'il n'y avait pas assez d'étoiles ou de masse dans les galaxies observées pour que la gravité puisse les tenir ensemble.

Cette matière furtive serait formée de particules exotiques de grande masse --six fois celle des particules ordinaires-- regroupées sous le nom de WIMP (Weakly interacting massive particles) qui ont de faibles interactions avec la matière visible. Elle n'est donc pas formée de neutrons, de protons ou d'électrons comme la matière visible.

Outre les 5% de matière visible et les 23% de matière noire formant le cosmos, les autres 72% correspondent à l'énergie sombre, une force qui expliquerait l'accélération de l'expansion de l'Univers.

Source : http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/la-mysterieuse-matiere-noire-bientot-decouverte-7913038.html

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Suivez-nous