la chute d'un astéroïde n'a pas tuée les dinosaures...

par damino - 2104 vues - 0 com.
Univers, étoile

L'extinction massive du Crétacé survenue il y a 65 millions d'années, qui a vu la disparition de plus de 65 % des espèces (animales et végétales), dont les dinosaures, ne serait pas due à la chute d'un astéroïde, mais plutôt à un cumul de causes. C'est ce que montre l'étude de deux chercheurs des Universités de Princeton et de Lausanne.

Une théorie presque abandonnée…

Jusqu'à tout récemment, on a pensé que le cratère d'impact de Chicxulub découvert en 1978 dans le nord du Yucutan et large de 180 kilomètres  était à l'origine de la disparition des dinosaures. Cette théorie est presque abandonnée.

Déjà, il ya quelques années, une étude avait montré que ce cataclysme avait eu lieu environ 300 000 ans avant la date caractérisant le début de l'extinction de masse ayant fait disparaître les dinosaures.Les travaux des deux chercheurs ont porté sur l'étude des sédiments de cette époque lointaine et montré que la chute de cet astéroïde n'a joué aucun rôle dans la disparition des dinosaures. Les sédiments qui séparent le Crétacée du Tertiaire montrent aucun signe de perturbation structurelle.Elle a été lente et normale. Mieux encore, la chute de l'astéroïde de Chicxulub n'a pas eu d'impact catastrophique sur la diversité des espèces comme cela avait été suggéré dans le passé.En effet, les scientifiques ont réussi a identifier 52 espèces dans les sédiments précédents cette chute, et les ont vu de nouveau dans les couches sédimentaires formées à la suite de cet impact. Cependant, l'hypothèse de la chute d'un objet n'est pas complètement écartée. De l'iridium à été découvert dans ces sédiments. Ce matériau d'origine extraterrestre incite les chercheurs à évoquer la possibilité d'un second impact dont le cratère ne serait pas connu, voire d'une pluie de météorites.

 Les Traps du Deccan…

 Pour expliquer cette disparition, les scientifiques suggèrent que les Traps du Deccan (éruptions volcaniques massives survenues en Inde) seraient seules responsables. Ces éruptions auraient libéré d'énormes quantités de poussière et de gaz bloquant les rayons du soleil et provoquant un important effet de serre. Une sorte d'hiver nucléaire.Enfin il existe également une autre hypothèse qui veut que la plupart des 6 extinctions de masse de l'histoire de la Terre coïncide avec le passage du Système Solaire dans une région bien particulière de la Voie Lactée qu'il traverse par période.Ces extinctions se sont produites quand le Soleil était dans un des bras de la Galaxie. Il faut comprendre que notre étoile tourne en 250 millions d'années autour du centre de la Galaxie mais en faisant des vagues de sorte que toutes les 30 millions d'années, elle traverse le plan de la Voie-Lactée. Cette région incriminée n'est donc pas traversée à chaque orbite mais à intervalle plus ou moins régulier.

 Source : Techno Science.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6565

 Comme cet article me fait plaisir, depuis le temps qu’on le dit, que les dinosaures n’ont pas été exterminés par cette météorite du yucatan !!

Et pourtant que n’avons nous entendu de critiques, qui nous raillaient en disant par exemple, que les preuves sont bien la, que ce cratère énorme expliquaient bien la disparition des dinosaures etc…

Qui n’a pas vu les belles vidéos d’un astéroide monstrueux devastant la Terre et les dinosaures en images de synthèses finir carbonisés ?

Surtout il ne fallait pas contredire les belles théories invraisemblable dont on nous abreuvait.Et la, on nous prouve par a+b que c’est impossible, puisque tous les arguments qui avant contredisaient cette hypothèse sont repris pour le démontrer.

Comme quoi quand ca arrange une théorie on peut oublier facilement des faits incontestables, et les reprendre ensuite pour soutenir une autre théorie !

Faire l’impasse et dénigrer des faits incontestables, voir railler ceux qui les défendent, et particulierement appréciés par les sceptiques, mais quand la science tourne sa veste, le sceptique suit de même le vent qui tourne.

Mais cette nouvelle théorie des Traps du Deccan n’explique pas plus cette disparition des dinosaures, puisque comme remarqué dans l’article, les sédiments qui séparent le Crétacée du Tertiaire ne montrent aucun signe de perturbation structurelle.Mieux encore, aucun impact catastrophique sur la diversité des espèces n’a été constaté comme cela avait été suggéré dans le passé.En effet, les scientifiques ont réussi a identifier 52 espèces dans les sédiments précédents, et les ont vu de nouveau dans les couches sédimentaires formées à la suite.Par contre l’ hypothèse qui veut que la plupart des 6 extinctions de masse de l'histoire de la Terre coïncide avec le passage du Système Solaire dans une région bien particulière de la Voie Lactée qu'il traverse par période, me semble plus que judicieuse.Car comme rappelé notre Soleil et nous aussi tournons en 250 millions d'années autour du centre de notre Galaxie mais en faisant des vagues de sorte que toutes les 30 millions d'années, nous traversons le plan de la Voie-Lactée.Cette région incriminée n'est donc pas traversée à chaque orbite mais à intervalle plus ou moins régulier. Et quand retraverserons nous cette région ?

Nous savons tous maintenant que les Mayas nous indiquent quand cela aura lieu…le 21/12/2012.

 Mais revenons un moment sur ces disparitions d ‘éspèces…

Typiquement, une espèce s'éteint en 5 à 10 millions d'années, bien que certaines espèces, appelées fossiles vivants, survivent pratiquement inchangées pendant des centaines de millions d'années. Seulement 1/1000 des espèces ayant existé sont encore vivantes aujourd'hui.

 Avant la propagation de l'homme sur toute la planète, les données archéopaléotologiques montrent que les taux d'extinction était invariablement faibles, les extinctions de masse étant des événements relativement rares.Démarrant approximativement il y a 100 000 ans et coïncidant avec la croissance du nombre et de la répartition des hommes, l'extinction des espèces a augmenté à un taux sans précédent depuis la grande extinction du Crétacé.Ce phénomène est connu sous le nom d'extinction de l'Holocène et représente la sixième extinction massive. Certains experts estiment que plus de la moitié des espèces vivantes aujourd'hui peuvent s'éteindre d'ici 2100.Il y a eu au moins six grandes extinctions de masse au cours de l'histoire de la vie sur Terre, s'échelonnant de -500 millions d'années  à -65 Ma, au cours desquelles de nombreuses espèces ont disparu en une période de temps relativement courte (à l'échelle des temps géologiques).D'après un sondage de 1998 effectué auprès de 400 biologistes par le Muséum d'histoire naturelle américain de New-York, près de 70 % des biologistes pensent que nous sommes actuellement au début d'une extinction de masse causée par l'homme, connue en tant qu'extinction de l'Holocène.

Dans ce sondage, la même proportion de personnes interrogées étaient d'accord avec la prédiction que jusqu'à 20 % de toutes les populations vivantes pourraient s'éteindre d'ici une trentaine d'années (en 2028).

Le biologiste Edward Osborne Wilson a estimé en 2002 que si le taux actuel de destruction de la biosphère par l'homme se maintenait, la moitié de toutes les espèces en vie sur Terre seraient éteintes d'ici 100 ans.

De façon plus significative, le taux d'extinction d'espèces à l'heure actuelle est estimé entre 100 et 1000 fois plus élevé que le taux moyen d'extinction qu'a connu jusqu'ici l'histoire de l'évolution de la vie sur Terre, et est estimée à 10 à 100 fois plus rapide que n'importe quelle extinction de masse précédente.Certains objecterons, quel rapport entre les dinosaures, les extinctions d’espèces, les Mayas, et 2012 ?Hé bien au premier abord aucun sauf qu’en y regardant de plus près, on peu y noter ceci comme indiqué plus haut :Il y a eu au moins six grandes extinctions de masse au cours de l'histoire de la vie sur Terre, s'échelonnant de -500 millions d'années  à -65 Ma.

Soit environ tous les 70-80 millions d’années, en gros  à la louche !

Or la dernière GRANDE extinction remonte donc à - 65 millions d’années, on nous démontre qu’en ce moment même nous assistons à une extinction estimé entre 100 et 1000 fois plus élevé que le taux moyen d'extinction qu'a connu jusqu'ici la vie sur Terre, et 10 à 100 fois plus rapide que n'importe quelle extinction de masse précédente.

La civilisation Maya disparut de même mystérieusement, et certainement pas d’une extinction de masse ( pour faire de l’humour ), Les Mayas nous laissent un calendrier qui étrangement se termine au moment même ou nous allons croiser de nouveau le centre de notre Galaxie en 2012, et au moment même ou une extinction accélérée par 1 00 des espèces à cours et 1 000 fois plus élevée, alors comment savaient ils cela ?

Ne pensez-vous pas qu’il y a la un étrange rapport ?

Malgrès tout 2012 demeure pour moi, non pas une date de catastrophes, mais bien au contraire une date d’éveil et de grandeur de l’homme retrouvée.

N’oublions pas également la théorie d’Uvarov pour le moins original et tout aussi surprenante et presque incontestable, voir ici :

Les dinosaures auraient été exterminés...

 Si comme rabaché depuis des lustres avec forces de persuasion, une météorite n’est pas à l’origine de l’extinction des dinosaures et des espèces, on peut à juste titre remettre en cause ces mêmes théories de météorites pour l’apparition de la vie sur Terre et aussi sur l’apparition de la Lune plus que mytèrieuse et que pourtant nos scientifiques affirment, et défendent bec et ongles qu’elle provient d’un morceaux arrachée à la Terre…

Source : http://homme-et-espace.over-blog.com/article-la-chute-d-un-asteroide-n-a-pas-tues-les-dinosaures--37180411.html

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Apophis l'astéroïde
28 Dec 2018, 13:53

Suivez-nous