Possible découverte des mines mythiques du roi Salomon en Jordanie

par damino - 1133 vues - 0 com.
Mystère, légende, archéologie

Les mythiques mines du roi Salomon qui, selon la légende, étaient remplies d'or et de diamants, pourraient en fait avoir contenu du cuivre, selon les résultats d'une campagne de fouilles en Jordanie publiés dans la dernière édition des Annales de l'Académie américaine des sciences (PNAS).
Ces mines de cuivre, situées à Khirbet en-Nahas dans une région aride et inhabitée au sud de la mer Morte, en Jordanie, remontent au 10e siècle avant l'ère chrétienne ce qui correspond au règne légendaire de David auquel a succédé son fils, le roi Salomon, et dont font état les récits bibliques.

Cette nouvelle datation au carbone 14 repousse de trois cents ans les estimations précédentes de l'âge de fer dans cette région.

Les métaux extraits de ces mines auraient peut-être permis au souverain de réaliser ses ambitieux projets de construction, dont le premier temple de Jérusalem, explique l'archéologue Thomas Levy, du Levantine Archaeology Laboratory de l'Université de Californie (ouest), un des principaux auteurs de l'étude avec le Jordanien Mohammad Najjar.

Ces fouilles ont aussi mis au jour des indices d'activités métallurgiques sur le site au 9e siècle avant notre ère, ce qui pourrait corroborer l'histoire des Edomites racontée dans la Bible.

Source : http://www.forumfr.com/sujet223038-possible-decouverte-des-mines-mythiques-du-roi-salomon.html

Les mythiques mines du roi Salomon qui, selon la légende, étaient remplies d'or et de diamants, pourraient en fait avoir contenu du cuivre, selon les résultats d'une campagne de fouilles en Jordanie publiés dans la dernière édition des Annales de l'Académie américaine des sciences


Les mines du roi Salomon peut-être découvertes en Jordanie
Ces mines de cuivre, situées à Khirbet en-Nahas dans une région aride et inhabitée au sud de la mer Morte, en Jordanie, remontent au 10e siècle avant l'ère chrétienne ce qui correspond au règne légendaire de David auquel a succédé son fils, le roi Salomon, et dont font état les récits bibliques.

Cette nouvelle datation au carbone 14 repousse de trois cents ans les estimations précédentes de l'âge de fer dans cette région.

Les métaux extraits de ces mines auraient peut-être permis au souverain de réaliser ses ambitieux projets de construction, dont le premier temple de Jérusalem, explique l'archéologue Thomas Levy, du Levantine Archaeology Laboratory de l'Université de Californie (ouest), un des principaux auteurs de l'étude avec le Jordanien Mohammad Najjar.

Ces fouilles ont aussi mis au jour des indices d'activités métallurgiques sur le site au 9e siècle avant notre ère, ce qui pourrait corroborer l'histoire des Edomites racontée dans la Bible.

Les Edomites étaient un peuple de la vallée biblique d'Edom --où sont situées ces mines-- ennemis de l'ancien Israël.

Les fouilles menées depuis 2002 ont permis d'extraire des échantillons de charbon de bois sous six mètres de déchets provenant de l'exploitation du site, jusqu'à la limite du sol vierge d'activité.

Ces chercheurs affirment désormais que les activités minières avaient commencé plus tôt qu'on ne le pensait, dès le 10e siècle avant notre ère.

La datation des mines de Khirbet en-Nahas sont l'objet de controverses depuis plusieurs décennies.

Dans les années 30, les artisans de l'archéologie biblique s'efforçaient surtout de faire correspondre leurs découvertes au récit de la Bible.

C'est ainsi que l'archéologue américain Nelson Glueck a popularisé l'idée des mines de Salomon qu'il pensait déjà avoir trouvées à Khirbet en-Nahas.

Toutefois, cette assertion a été remise en question dans les années 80 avec des recherches archéologiques britanniques concluant que le travail du métal n'avait pas commencé avant le 7e siècle avant notre ère sur ce site.

Les archéologues ont aussi découvert dans ces mines de cuivre des artefacts égyptiens --un scarabée et une amulette--, datant du 10e siècle avant notre ère et correspondant à une forte perturbation de la production de cuivre.

Cette découverte pourrait correspondre à l'incursion militaire du pharaon Sheshonq I à la fin du 10e siècle mentionnée dans les textes bibliques.

"Ces nouvelles données et indices de la première couche stratifiée, obtenus avec des fouilles systématiques (...) se concentrant spécifiquement sur le rôle de la métallurgie à Edon, sont des preuves que des sociétés complexes existaient bel et bien au 10e et 9e siècle avant le Christ", souligne Thomas Levy.

"Ces découvertes relancent le débat sur l'historicité des textes bibliques de cette période", estime-t-il.

"Désormais, nous allons concentrer nos recherches pour tenter de trouver des indices révélant qui contrôlait l'industrie du cuivre à Edon, le roi David et son fils le roi Salomon, ou peut-être les dirigeants édomites", ajoute l'archéologue américain.

"On ne peut pas croire tout ce que disent les anciennes écritures mais cette recherche représente une confluence des résultats scientifiques et archéologiques avec les textes de la Bible", conclut-il.


Lire la suite: http://www.rhedae-magazine.com/Les-mines-du-roi-Salomon-peut-etre-decouvertes-en-Jordanie_a370.html#ixzz2DcaIIUQN
Under Creative Commons License: Attribution Non-Commercial

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

la bible du diable
27 Mar 2014, 22:22

Suivez-nous