Roswell - Témoins sur les Extra-Terrestres.

par damino - 2247 vues - 0 com.
Alien, ovni, ufologie

Depuis 1978, de nombreux livres ont été écrits sur le fameux "incident" de Roswell (Voir les Sources à la fin de de chapître).

De nombreux témoignages prouvent qu'en ce début Juillet 1947, un ou plusieurs OVNIs se sont écrasés dans la région de Roswell (Nouveau-Mexique - USA), mais aussi que des corps de créatures extra-terrestres, voire une créature extra-terrestre encore en vie, ont été récupérés par l'Armée des Etat-Unis.

Un résumé des événements peut-être consulté sur ce chapitre Roswell du site Theudericus original. De nombreux sites de qualité peuvent être également consultés sur le Web.

Il faut préciser que les derniers ouvrages sur l'affaire Roswell, redébattent la localisation du second crash, mais conforte le fait que de nombreux témoins, certains sur leur lit de mort, ont confirmé sous serment authentifié qu'ils avaient observé le corps de créatures non-humaines, certains témoignant avoir vie une créature extra-terreste toujours en vie.

Les dernières enquêtes précisent que trois sites sont à considérer :

  • Le champ de débris du Ranch Mac Brazel situé à 70 miles au Nord-ouest de Roswell près de la ville de Corona.
  • Un site, afférent au champ de débris, situé à deux ou trois miles à l'est de ce champ, où fut trouvé avec une grande partie de l'Ovni, récupéré par le Rancher Mac Brazel et des corps d'extra-terrestres en état de décomposition avancée.
  • Un site situé à quarante miles au nord de Roswell avec la plus grande partie de l'épave du vaisseau spatial, des corps d'extra-terrestres en meilleur état que sur les sites pré-cités, et un extra-terrestre encore en vie.

Roswell : Carte des Crashes. Roswell : Carte des Crashes.

Le site de Datil / Magdalena situé à cent cinquante miles à l'ouest de Rowell semble aujourd'hui discrédité. Tout comme le site du massif "Capitan", situé à une cinquantaine de miles à l'ouest de Roswell.

Ces deux sites auraient été mentionnés par certains témoins pour "donner le change", et ne pas subir les menaces des militaires les ayant trouvés sur les lieux du vrai crash.

Tous les témoignages, que le lecteur va découvrir dans ce chapître du site Theudericus, sont cohérents et hautement concordants. Il faut cependant noter que la vérification des témoignages est délicate : Certains mensonges ou affabulations peuvent co-exister avec des tentatives de désinformation pour discréditer les témoins.
br> La séparation de l'ivraie du le bon grain est toujours d'actualité dans la recherche de la vérité par de nombreux auteurs spécialistes de l'affaire Roswell.

Ce nouveau chapitre va énumérer ces témoins et produire les principaux élémnents de leur témoignage.

  • William "Mac" Brazel , est le rancher qui, propriétaire d'un ranch près de Roswell, découvrit début Juillet 1947,sur ses terres un champ de débris "métalliques" d'une surface assez importante.

    Les débris étant de nature inconnue et présentant des propriétés assez étranges, Brazel prévint le shériff George Wilcox du comté de Chaves. Ce dernier devant l'étrangeté de ces matériaux contactera rapidement la base militaire la plus proche, celle de Roswell.

    L'affaire de L'incident de Roswell était lancée.

    Les derniers ouvrages sur l'affaire Roswell, indiquent qu'après avoir indiqué aux militaires l'emplacement du champ de débris, Mac Brazel a participé aux recherches aériennes périphériques autour de ce premier site pour découvrir l'engin qui avait parsemé ces débris étranges.

    De fait, à quelques miles à l'est du champ de débris, les militaires et Mac Brazel auraient découvert une grande partie de l'engin OVNI, mais également des corps de leurs occupants extra-terrestres.

    William Mac Brazel.

    Roswell : Le Rancher William Mac Brazel.

    Mac Brazel, menacé de mort par les militaires, ne parla plus jamais de ses découvertes.

    De plus anciens ouvrages écrits il y a vingt ans, précisent cependant que, dès les premiers jours de Juillet 1947, le rancher aurait confié à un reporter local Frank Joyce que "Les extra-terrestres ne sont pas verts, mais sont gris.....", allusion à la fameuse expression les "petits hommes verts" en vigueur à l'époque.

    Cette phrase sybilline est le premier témoignage visuel des créatures humanoïdes extra-terrestres de Roswell.

  • George Wilcox, sheriff du comté de Chaves, fut la première personne contactée par William Mac Brazel. Sur la fin de sa vie Wilcox déclara à sa petite fille Barbara Dugger "qu'il avait vu quatres corps de créatures de l'espace, Un des petits humanoïdes étant vivant. Leur tête étaient grosses. Ils portaient des combinaison semblable à de la soie".

  • Walter Haut : En Juillet 1947, le lieutenant Walter Haut est le porte parole du "Roswell Army Air Field" (RAAF) (Seule base militaire au monde alors pourvue de bombardiers atomiques).

    Le 8 Juillet 1947, à la demande du Colonel William Blanchard commandant de la base de Roswell, Walter Haut établit un premier communiqué de presse où est annoncé officiellement la récupération d'une soucoupe volante ("flying disc") écrasée près d'un ranch situé près de Roswell.

    Le témoignage personnel de walter Haut très succint jusqu'à ses derniers jours, s'est considérablement enrichi par l'émission d'une déclaration sous serment ("affidavit") dans lequel il déclare qu'il a bien vu "un engin d'une autre planète et le corps des ses occupants extra-terrestes."

    Extraits choisis de cet affidavit :
    • (13) Toujours à distance, j'ai pu voir deux corps sous une bâche en toile. Seules les têtes dépassaient de la bâche, et je ne pouvais rien voir du reste des corps. Les têtes m'ont semblées plus grandes que la normale, et la disposition de la bâche suggérait qu'ils avaient la taille d'un enfant de 10 ans. Plus tard, dans le bureau de Blanchard, il étendra son bras à environ 4 pieds (1,2m) au-dessus du sol pour indiquer leur taille.
    • (14) J'ai été informé qu'une morgue provisoire avait été installée, pour y garder les corps récupérés.
      (................)
    • (19) Je suis convaincu que ce que j'ai observé était une sorte de vaisseau et son équipage venus de l'espace.

    Sur ce lien l'affidavit original et traduit de Walter Haut.

    Walter Haut.

    Le Lieutenant Walter Haut.

     

  • Barney Barnett est un archéologue amateur qui aurait, sur le second site du crash, observé un véhicule OVNI, trois ou quatre cadavres extra-terrestre, et un occupant toujours vivant. Un groupe d'archéologues indépendants de cinq ou six personnes (dirigé par le Dr. William Curry Holden du Texas Tech. ?) auraient également assisté à cette scéne.

    L'apparition très rapide de militaires sur les mêmes lieux, empêcha les témoins de rester auprès de l'engin et des corps. Les témoins furent terriblement menacés par les miliatires, et à ce jour, les enquêteurs n'ont eu connaissance que d'une témoignage de seconde main d'un archéologue présent sur le site du crash, et ce sur son lit de mort...

    Même si une incertitude existe quant à la localisation de ce deuxième crash précisé par Barnett (i.e. près de Magdalena, Datil (Socorro) ou bien dans le massif du Capitan), le témoignage de Barney Barnett est toujours considéré par la majorité des experts de Roswell comme valide.

    Les dernières recherches donnent à penser que Barnett aurait donner comme lieu du crash, un endroit faux et éloigné du vrai lieu pour ne pas subir les menaces dont il avait été l'objet de la part des militaires.

    L W Vern Maltais, un ami très proche de Barney Barnett rapporte le témoignage de ce dernier : "Il y avait trois ou quatre corps, tous portant une combinaison d'une seule pièce grise, sans signe apparents de boutons, ou de fermeture à glissière. C'étaient des créatures de petite taille, grandes de quatre ou cinq pieds (1,2 à 1,5 m), avec de larges têtes en forme de poire. Les corps étaient petits avec des bras et des jambes grêles (1, p89)."

    Quand au vaisseau OVNI : "L'Objet était métallique, d'un gris mat, et était de bonne taille (Cf : (1), p90)."

  • Sydney "Jack" Wright, était un des enfants des ranchers de la région de Corona. Sydney aurait déclaré à Hope Baldra que sur le lieu de crash à deux, trois miles du champs de débris, ont été découvert "des petits corps, avec de grosses têtes et de grands yeux"

  • Cactus Jack est le surnom de Larry Campbell. Cactus Jack est décrit comme un "Pothunter", c'est-à-dire un archéologue amateur recherchant dans le désert du Nouveau-Mexique, des artefacts des tribus Indiennes ayant vécu en cette région.

    Jack fréquentait régulièrement le Café d'Iris Foster, et lui déclara qu'il était présent lorsqu' "un engin spatial s'écrasa" dans les environs. Il précisa que "le vaisseau était de forme ronde, mais pas très grand.".

    Cactus Jack témoigna également qu'il avait vu des corps d'extra-terrestres et qu'au travers de leur combinaison argent, coulait un liquide (sang ?) qui avait l'apparence du bitume.

  • Namomi M. Selff, est une des infirmières ayant participé à l'autopsie des corps d'extra-terrestres. Bien que ce témoin ait été controversé, c'est celui qui a fourni le plus de détails sur ces corps d'extra-terrestres, détails corroborés par de nombreux témoignages indépendants.

    Naomi Selff a longuement parlé à Glenn Dennis, employé de Pompes Funèbres de Roswell et lui a décrit les extra-terrestres avec beaucoup de précision. Glenn Dennis aurait dessiné un croquis selon la description de l'infirmière (Cf : Infra).

    A noter la présence de cupules ou ventouses présentes sur les (quatre) doigts des Aliens.

    Les recherches pour autentifier le fait qu'une infirmière nommé Naomi Selff ait été présente sur le site de Roswell l'été 1947 n'ont pas été totalement concluantes. Certains indices fournis par Glenn Dennis se sont révélés inexacts voire faux. Glenn dennis a reconnu plus tard avoir donné un faux nom, car il avait promis à l'infirmière de ne pas divulguer son vrai patronyme.

    Mais Glenn dennis n'a jamais nié avoir rencontrè une infirmière ayant participé à la première autopsie des corps des extra-terrestres. L'équipe de la première autopsie pratiquée sur les corps en décomposition avancée (odeur pestilentielle rapportée par tous les témoins) était composée de deux médecins et de deux infirmières.

    D'autres employés de la base (Bob Wolf, de la station de radio de Roswell KGFL et le Sergent LeRoy Lang) ont affirmé, d'après les descriptions de Glenn Dennis qu'une infirmière de Roswell, avait été en relation avec l'employé des pompes funèbres à Roswell en Juillet 1947. Il s'agirait de Adeline "Eileen" Fanton.

    Roswell : Adeline

    Roswell : Adeline "Eileen" Fanton.

    Voici le compte-rendu de Glenn Dennis, basé sur le témoignage de l'infirmière :

    "Les créatures étaient petites, plus petites qu'un adulte humain. les mains avaient quatre doigts, les deux doigts du mileieu étaient bien plus longs que les autres.

    L'anatomie des bras était également différente (de celle d'un humain). L'os de l'épaule au coudse était plus court que l'os du coude au poignet.

    Les têtes étaient plus large que celle d'un humain. Les yeux étaient grands et présntaient une forme concave. Toutes les caractéristiques anatomiques (du visage), le nez, les oreilles étaient également légérement concaves.

    Les corps étaient très délicats. Les crânes et les os semblaient très fragiles. Les corps me rappelaient les images des momies que j'avais vues : graciles, grêles et fragiles.

    Il n'y avaient pas de présence d'organes génitaux externes, peut-être due à des prédateurs (?)"


    Roswell : Dessin Extra-terrestres.

    Roswell : Dessin Extra-terrestres.

    Bien que n'étant pas un témoin direct, Glenn Dennis aurait été contacté plusieurs fois par la base De Roswell pour obtenir des renseignement sur la conservation de cadavre ayant séjourné quelques jours dans le désert, et sur la possibilité d'avoir des cercueils de petite taille.

    D'après de nombreux témoignages de première main, il semble que les médecins et les infirmières ayant participé à la première autopsie aient été rapidement mutés dasn d'aures sites militaires dispersés. Certains ont connu des morts accidentelles suspectes (Cf Infra : Miriam "Andrea"Bush.)

     

  • Miriam "Andrea" Bush, âgée de 27 ans, était la secrétaire de l’administrateur de l’hôpital ou furent réceptionnés les extra-terrestres. Selon son frère George et sa soeur Jean, elle était revenue un soir en état de choc. Elle avait fini par dire qu’il y avait à l’hôpital du personnel médical étrange qu’elle ne connaissait pas.

    Plus tard, Warne l’avait emmenée dans une pièce d’examen où elle avait vu :"plusieurs corps, petits comme des enfants. L’un d’eux se mouvait. Leur peau était grisâtre ou tirant vers le brun, et ils étaient couverts avec des sortes de draps blancs. Ils avaient une grande tête et de grands yeux."

    Roswell : Miriam

    Roswell : Miriam "Andrea" Bush et son frère George.

     

  • Norma Gardner, employée à la Base AF Wright-Patterson a vu les corps des créatures extra-terrestres, qui avaient été transferrés.

    Norma Gardner a tapé les rapports d'autopsie de ces corps : "Deux corps ont été prservé dans une sorte de solution chimique. Ils étaient petits, environ quatre ou cinq pieds, avec de grosses têtes et des ueux bridés, et de manière évidente, n'était pas humains."

  • Jesse Johnson, médecin pathologiste à la base de Roswell aurait procéder à une première autopsie primaire des corps d'extra-terrestres. (Cf : (1) p 105)

    D'après l'infirmière s'étant confié à Glenn Dennis, des médecins seraient venus de l'Hopital Bethseda (Washington D.C.).

    D'après les déclarations de ce médecin, "Les corps mesuraient entre trois pieds et demi et quatre pieds et demi et pesaient dans les quarante livres (18 kilogrammes).

    Ces créatures présentaient deux yeux très grands, en forme d'amande sans pulpilles et sous une épais cuticule marron.

    Les yeux étaient de forme allongée, légèrement bridée leur donnant une apparence orientale.

    Comparée à des tsndards humains, les têtes étaient grosses (pas en proportion de leur corps). A la place des oreilles, il y avait de toutes petites ouvertures sur les cotés de la tâte.

    Le nez n'était pas perceptible, presque invisible, marqué uniquement par une très faible protubérance.

    La bouche était petit, une simple fente sans lèvres.celle-ci ne semblaient pas conçue pour la communcation ou pour avaler des aliments. En fait la bouche ressemblait à une grosse ride de deux pouces de profondeur. Aucune dent ne fut détectée.

    La tête semblait être chauve, les corps ne présentaient aucune pilosité.

    Le torse étit petit et grêle, les bras étaient longs et fins, atteignant les genoux. La longueur de l'épaule au coude était plus courte que celle du coude au poignet.

    Les mains présentaient quatre doigts, sans pouce opposable. Celles-ci semblaient avoir au bout des doigts des petites vantouses. deux doigts étaient plus longs que les autres.

    Les jambes étaient courtes et grêles. Les pieds étaient couverts, semblant ne pas posséder d'Orteils. L'impression donnée est que leurs pieds étaient "palmés".

    Aucun organe sexuel n'apparaissait.

    La peau était rude et d'un aspct de cuir, de couleur gris-rosé. De près, la peau présentait une structure de maillage.

    Dans les corps fut observé un liquide incolore, sans traces de globules sanguins."


    Roswell : Extra-terrestres d'après l'autopsie.

    Roswell : Extra-terrestres d'après l'autopsie.

     

  • Oliver "Pappy" Anderson, était, en 1947, un pilote chevronné de la base de Roswell.

    Se confiant à son épouse Sappho ANderson, il déclara avoir vu "des petits êtres étranges avec de grosses têtes, comparativement à leur taille. Ils portaient des espèces de combinaisons, qui étaient faites d'une matière qu'il n'avait jamais vu auparavant."

    La femme de "Pappy" Anderson, Mary Kathryn Groode, déclara égalemnt sous serment que son père lui avait dit que "ces crétaures étranges étaient petites et de complexion pale, avec de large yeux bridés et de grosses têtes. Ils étaient de forme humanoïdes, mais étaient foncièrement différents de nous."

     

  • Frederick Benthal. Sergent à la base de Roswell, Benthal était mentionné par ses initiales F. B. dans Crash at Corona (Le livre de Stanton Friedman et Don Berliner paru en 1991), identifié dans le livre "Witness to Roswell (2007)". Benthal était le photographe militaire venu par avion de Washington, qui avait été conduit sur le site des cadavres et qui les avait photographiés sous une tente, dont tout le monde avait été tenu à l’écart.

  • Ed Sain. Ed Sain, soldat de 1ère Classe, a été emmené sur le site du crash dans l’une des ambulances et avait reçu l’ordre de tirer sur toute personne qui essaierait d’entrer dans une certaine tente. Son fils a dit qu’il n’aimait pas en parler, mais qu’il lui avait révélé qu’il avait gardé les corps jusqu’à ce qu’ils soient transportés à la base.

    Ed Sain a indiqué qu’un autre MP, le caporal Raymond Van Why, était allé avec lui sur le site. La veuve de Van Why, Leola, a dit que son mari lui en avait parlé pour la première fois en 1954 lorsqu’il avait quitté le service. Il lui avait dit qu’il avait été de garde sur le site du crash et qu’il avait vu un appareil de forme circulaire.

  • Homer Rowlette, sergent d'active, faisait partie du 603ème escadron d’Ingénierie de l’Air (Air Engineering Squadron). Son fils Larry et sa fille Carlene Green ont dit ce qu’il leur avait révélé sur son lit de mort en mars 1988. Il avait fait partie de l’équipe de nettoyage déployée sur le «site de l’impact» («impact site», le site le plus proche) au nord de Roswell. Il avait eu en main l’une de ces feuilles controversées (infamous) «à mémoire de forme» décrites par beaucoup. Il a décrit l’appareil comme étant de forme «à peu près circulaire», et a dit qu’il avait vu trois petits êtres avec de larges têtes. Au moins l’un d’eux était vivant.

  • Roland Menagh, soldat de 1ère classe était un autre MP sur le site, selon ses fils Michael et Roland Jr, Michael Menagh a décrit un appareil en forme d’œuf et sans traces de soudure. Michael se souvient qu’il avait décrit trois cadavres. Son père avait dit qu’ils avaient chargé l’appareil sur un camion à 18 roues et recouvert d’une bâche. Il l’avait escorté avec une jeep, à travers la ville et jusqu’à la base, où l’épave avait été déposée dans un hangar.

  • Elias Benjamin, également soldat de 1ère classe, MP du 390ème Air Service Squadron, a raconté comment on lui avait ordonné de prendre son arme et d’aller au hangar P-3 prendre un tour de garde, le matin du 8 juillet. Il avait remarqué une activité importante et inhabituelle autour de quartier général de la base. Quand il était arrivé au hangar, l’officier qui lui avait dit de prendre ce poste était contraint au silence par des MP. Il découvrit plus tard qu’il avait été sur le site du crash, mais qu’il avait perdu son calme lorsqu’il avait vu les cadavres dans le hangar.

    Benjamin a dit qu’il avait été chargé d’escorter le transport de deux ou trois corps, recouverts de draps, à l’hôpital de la base : "L’un d’eux semblait se mouvoir. L’un des draps avait glissé et il avait vu un visage grisâtre, et une large tête sans cheveux de quelque chose qui n’était pas humain." Lorsqu’il arriva à l’hôpital et que les draps furent enlevés, il eut une bien meilleure vue de l’un des corps, et il a donné la description familière "d’un petit corps, avec une grosse tête en forme d’œuf, des yeux allongés, une bouche mince comme une fente, et deux trous à la place du nez."

    Il eut l’impression que l’être était vivant et il vit les médecins travailler sur lui.

    Il fut ensuite "débriefé", forcé de signer un engagement de non-divulgation, et on lui dit que, si jamais il parlait, il aurait de gros ennuis, lui et sa famille. Il craignait encore de perdre sa pension de retraite. Sa femme, qui l’avait encouragé à parler publiquement, a dit qu’il lui avait raconté son histoire pour la première fois en 1949, quand ils s’étaient mariés.

    Roswell : Visage d'Extra-terrestres (d'après Elias Benjamin).

    Roswell : Visage d'Extra-terrestres (d'après Elias Benjamin).

    Le lendemain, lorsqu’elle rentra à la maison, elle déclara que personne ne devait plus rien dire sur cette histoire. La famille a eu l’impression qu’elle avait été sévèrement menacée. Selon eux, l’événement l’avait tellement perturbée qu’il avait gâché sa vie. Elle est morte en 1989 dans des circonstances suspectes, avec des traces de coups sur les bras, mais il a été conclu au suicide, en s’étouffant avec un sac en plastique noué autour de sa tête.

    Certains auteurs ont suggéré que la description de l’infirmière par l’employé des pompes funèbres Glenn Dennis ait été fondée en partie sur Miriam Bush, d’aspect physique et d’âge comparables.

  • Melvin Brown, sergent, était de garde au hangar et dont le récit est en accord avec les précédents témoignages :

    "Les créatures étaient plus petits que des êtres humains, leur peau était de couleur jannâtre-orange, mais cela pouvait être un effet de l'éclairage ou de la décomposition des corps. Leur peau était similaire à celle d'un lézard, elle avait l'aspect du cuir, présentait un aspect "perlé", mais non écailleux." (1 p 90)

  • Francis Cassidy, soldat sur la base de Roswall a dit à son épouse, Sarah Mounce, qu’il avait vu les corps d'extra-terrestres à l’intérieur du hangar.

  • Robert J. Lida, caporal : Selon son épouse, Wannda Lida, Robert Lida, lui a dit qu’il avait gardé le hangar et observé à l’intérieur l’épave et de petits corps, que l’on préparait pour être expédiés.

  • Le témoin, "YR" , était électricien sur la base de Wright-Patterson. C’est sa fille qui a informé Leonard Stringfield, alors que son père était mort de cancer causé par des radiations. C’est l’un des rares témoins civils et non scientifiques, souligne Stringfield, a avoir vu des cadavres sur cette base. Il était resté absent plus d’une semaine, pour un travail très secret, dont il ne voulut pas parler, jusqu’au jour où il vit à la télévision quelqu’un parler des accidents d’ovnis. “ Cet homme sait de quoi il parle ! ” s’exclama-t-il. Au cours des mois suivants, il lâcha quelques bribes d’informations sur sa mission secrète. Il avait dû participer à l’installation d’un équipement produisant des “ radiations ”, près d’un local où étaient conservés sept cadavres extraterrestres.

    L’opération était si secrète qu’il avait été logé sur place, mais il avait été exposé à des radiations qui causèrent sa maladie et sa mort. Il y régnait également une odeur pénible. Les humanoïdes étaient petits avec une grosse tête, et leur peau ressemblait à celle d’un reptile. Leurs mains étaient palmées et leur tête faisait penser à celle d’une grenouille.

Source : http://theudericus.pagesperso-orange.fr/Donnery/Theudericus_Exobiologie/Theudericus_Roswell_Temoins.htm

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

le Carrousel de Washington
27 Mar 2014, 22:21

Suivez-nous