Élisabeth Báthory la contesse sanguinaire

par damino - 2098 vues - 0 com.
Crime, criminel, complot, guerre.
Elisabeth Bathory, surnommée la Comtesse Sanglante, ou la Comtesse Dracula, est un personnage entouré de nombreux mystères et légendes. En effet, son histoire a de quoi glacer le sang, au vu des faits terribles qui eurent lieux dans son château, à l'abri des regards.
Complètement obsédée par la beauté et la jeunesse éternelle, la Comtesse  est soupçonnée davoir tué environ 610 jeunes filles en Hongrie pour se baigner ensuite dans leur sang en vue de retarder son vieillissement.

 

Jeunesse :

Elisabeth naquit le 7 août 1560, dans une famille de la haute noblesse hongroise, mais au passé et à l'histoire relativemment mystérieux. En effet, plusieurs de ses parents étaient connus pour être des brutes sanguinaires, une de ses tantes aurait déshonoré une dizaine de petites filles, sa propre nourrice pratiquait la magie noire, et d'étranges sortilèges, ce qui eut une grande influence sur la jeune Elisabeth.
Elle fut donc élevée dans une atmosphère  très particulière, entourée de magie et de traditions ancestrales.
On ne sait pas grand chose de son enfance, ni de son adolescence, à part que c'était une jeune fille solitaire, et qu'elle était victime de maux de tête très violents, et même de crises d'hystérie.
C'était sa future belle-mère qui s'occupait d'elle, elle lui apprit nombre de prières et lui fit lire la Bible, en bonne châtelaine hongroise.

Jeune mère :

Juste après sa puberté, à 14 ans, alors qu'elle était fiancée au Comte Férencz Nàdasdy, Elisabeth serait tombée enceinte d'un paysan. Sa belle-mère, Orsolya Nàdasdy , craignant la rupture des fiancailles, emmena la jeune Elisabeth dans son château, en Transylvanie, et fit courir une rumeur comme quoi la jeune demoiselle était malade, et qu'elle avait besoin de soins particuliers. C'est dans ce château que la future Comtesse eut une fille, entourée seulement d'Orsolya Nàdasdy et d'une sage-femme qui avait prété serment. L'enfant fut confiée à une amie d' Orsolya.

Son Mariage :

Elisabeth épousa le Comte Férencz Nàdasdy le 8 mai 1575. Les époux passèrent leur lune de miel dans le château de Csejthe, dans le district de Nyitra, région célèbre pour son vin, mais également pour ses châteaux en ruines, et hantés, ses légendes de vampires, de fantômes, et de loup-garou.
Le séjour du Comte fût assez bref, et il dut remplir ses obligations de combattant. On raconte alors qu'elle trompa son maril lors de nombreuses relations amoureuses, brèves, dont une avec son cousin, le comte Gyorgy Thurzo.

Les méfaits de la Comtesse :

Un étrange visiteur :

Lorsque son mari était absent, les habitants savaient que Elisabeth rendait visite à des magiciennes ou des sorcières, le plus souvent dans la forêt, pour l'initier à la magie noire. En 1586 ou 1587, alors que le Comte était une fois de plus absent, un mystérieux jeune homme, au teint pâle, les cheveux et les yeux noirs, nommé Cadevrius Lecorpus, rendit visite à la Comtesse dans son château. Son allure effraya les servantes, qui décrivirent le visiteur aux villageois. Dès lors, personne ne se coucha sans avoir auparavant baricadé la maison, dans la peur de voir revenir le "serviteur du Diable" qu'avait invité la Comtesse.

Depuis cette visite, Elisabeth avait changé. En effet, elle resta enfermée pendant plusieurs jours. Ensuite, elle devint très violente, même si tout le monde, y compris son mari, était au courant des traitements qu'elle faisait subir à ses servantes, ce -dernier considérant celà comme un jeu. Cette fois-ci, elle frappa sa victime avec violence, et ce jusqu'à sa mort.

Fascination pour le sang :

Après la mort du Comte, en 1604, Elisabeth découvrit les soi-disantes propriétés du sang : en effet, après avoir frappé pour une énième fois une servante, un peu de sang tomba sur son poignet. Or, quelques jours plus tard, Elisabeth crut remarquer que sa peau était plus douce et plus blanche à cet endroit qu'ailleurs. Elle mena quelques "expériences", qui confirmèrent sa théorie.
Depuis bien longtemps, la Comtesse était obsédée par sa beauté, et sa plus grande crainte était de vieillir et de s'enlaidir. Elle était prête à tout pour rester belle, et sa curiosité pour la magie noire n'arrangea pas les choses...

Les bains de sang :

A partir de cette découverte, Elisabeth commença à tuer ses servantes pour se servir de leur sang. Pour cela, elle était entourée de deux femmes : Jo Ilona, sa nourrice et Dorrotya Szentes, surnommée Dorko, qui était ses deux principales alliées. Leur rôle était multiple : rechercher les nouvelles victimes, récupérer leur sang, enterrer les cadavres, payer les familles...
Elisabeth possédait également un homme à tout faire : Ujvari Jano et une autre servante, Katalin Beniezky.
Pour l'aider dans ses rituels la Comtesse avait à son service une sorcière, Darvulia Anna, qui connaissait des incantations sataniques, et n'hésitait pas à employer des sacrifices humains.
Cette troupe était chargée de repérer les futures victimes de la Comtesse, en séduisant les jeunes filles, en leur promettant une vie meilleure, des bijoux, robes, bref les convaincre par tous les moyens.
Les supplices infligés aux jeunes femmes étaient terribles : leur cou était percé, et les cordes qui les maintenaient  étaient sérrrées jusqu'à ce que leurs veines soient percées et que le sang jaillissent.
On raconte même que la Comtesse prennait des bains de sang, tuant plusieurs jeunes filles en une seule fois. Paraitrait-il qu' Elisabeth ne supportait pas les serviettes, et que d'autre jeunes femmes devaient lui enlever le sang en léchant son corps. Nombre d'entre elles s'évanouissaient.

Arrestation et procès :

Arrestation :

Malgrès de grandes précautions, des rumeurs commencèrent à courir sur les agissements de la Comtesse. Le 29 septembre 1610, la Comtesse Elisabeth est arrêtée et enfermée dans son château, ainsi que ses quatres complices. La sinistre Darvulia Anna s'enfuit et mourut peu avant le procès. Les quatres autres furent jugés et exécutés.

Condamnation :

Elisabeth ne chercha jamais à nier les faits, ni à se défendre. Elle fut condamnée à être emmurée dans sa chambre. La porte et les fenêtre furent entièrement obstruées, à l'ecxpetion d'une fente pour la nourriture. Elisabeth accepta la condamnation et se laissa enfermée sans un mot ou un signe de résistance.



Elisabeth mourut à 54 ans, âge très avancé pour l'époque. Selon les légendes, elle était toujours aussi belle.
Depuis ces sinistres évènements, le château de Csejthe est hanté, non seulement par les victimes d'Elisabeth, mais par la Comtesse Sanglante elle-même,qui continuerait d'assassiner des jeunes femmes.
Certains l'accusent même d'être un vampire...

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

le mystére du lac bodom
27 Mar 2014, 22:19
Jack l'éventreur
27 Mar 2014, 22:17
Château du docteur Holmes
12 Dec 2018, 14:51

Suivez-nous