La naissance des étoiles

par damino - 837 vues - 0 com.
Univers, étoile

De quelques atomes isolés jusqu’à un puissant réacteur nucléaire

La région de formation d'étoiles, baptisée N90 et située dans la galaxie du Petit Nuage de Magellan, à 200,000 années-lumière de la Terre. La lumière des jeunes étoiles tout juste formées illumine le nuage qui leur a donné naissance. ©NASA/HST
Concentré de matière Dans notre galaxie, la Voie Lactée, qui contient des centaines de milliards d’étoiles, de nouvelles étoiles naissent en permanence dans des cocons de gaz et de poussière. Les « pouponnières d’étoiles » sont d’immenses nuages de gaz pouvant atteindre une centaine d’années-lumière de diamètre et contenant de l’alcool, de l’ammoniaque, de la vapeur d’eau, du monoxyde de carbone et surtout de l’hydrogène. C’est ce gaz très raréfié, contenant quelques centaines d’atomes et molécules par litre, qui engendre les objets massifs que sont les étoiles.

Le nuage se décompose en fragments sous l’influence de grands mouvements turbulents. Les fragments se condensent ensuite sous l’effet de leur propre gravité. La pression interne du gaz ralentit toutefois cette contraction, et maintient tout d’abord un certain équilibre. À un certain point, l’équilibre se rompt et chaque fragment de nuage s’effondre rapidement sur lui-même sous l’action de son propre poids pour former un embryon d’étoile au centre. L’embryon grossit ensuite en attirant une grande partie de la matière qui l’entoure. Lorsque toute cette matière est consommée, l’embryon d’étoile continue à se contracter sous l’effet de la gravité et sa température interne augmente jusqu’à amorcer les réactions nucléaires de fusion de l’hydrogène en hélium. Une étoile est née.

Voir à travers les nuages
Le rayonnement infrarouge et millimétrique permet de sonder les cocons d’étoiles. Photographie d’une région de formation d’étoiles dans la Voie Lactée, dans la constellation de la Carène. Les zones les plus sombres en lumière « visible » ne sont pas vides mais remplies de gaz et de poussières. Grâce aux ondes « millimétriques » détectées par les radiotélescopes, de grandes quantités de monoxyde carbone (CO) sont mesurées. Les fausses couleurs, en arc en ciel indiquent la densité du gaz (bleu très faible, rouge=très elevée). Ce nuage de gaz est en train de se fragmenter pour former des embryons d’étoiles.

Naissance d’étoiles dans la constellation de la Carène (NGC 3576 à une distance de 9000 années-lumière de la Terre).

©Johannes Schedler/ 13CO CEA/SAp (Minier) En lumière visible ©Johannes Schedler/ 13CO CEA/SAp (Minier) En ondes millimétriques ©Johannes Schedler/ 13CO CEA/SAp (Minier) En superposition.

©ESA, PACS/Herschel consortium Le satellite Herschel : sur la piste de l’origine des étoiles
L’observatoire spatial Herschel, lancé en mai 2009 avec un miroir de 3,5 m de diamètre est actuellement à 1,5 millions de km de la Terre. Son objectif ? Dévoiler les étoiles enfouies et les galaxies lointaines grâce à l’infrarouge submillimétrique.

Source : http://www.cnrs.fr/mysteres-univers/spip.php?article93

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Suivez-nous