Le fantôme du petit homme rouge

par damino - 2189 vues - 0 com.
Fantôme, esprit, paranormal

A en croire Pierre-Jean Béranger qui lui consacra une chanson en 1837, le spectre diabolique du château des tuileries portait un costume rouge. Écarlate comme le sang qu'il fit couler en son temps. Bossu et louche, il avait le pied fourchu, un serpent lui servait de cravate... Il ne se manifestait jamais par hasard.

 

Croiser le chemin du petit homme rouge au visage diabolique ou entendre son rire moqueur étaient les signes d'un mauvais présage pour les hôtes du Palais Parisien.

Déformée au fil du temps, la légende du fantôme aux apparitions prophétiques prend son envol au XVIème siècle. A l'époque, Catherine de Médicis alors Reine de France se lance dans un projet ambitieux :  transformer les fabriques de tuiles du bord de seine en demeure royale.

Les habitants sont priés de quitter les lieux. Gare à ceux qui iront à l'encontre de la volonté de la Reine. Le peuple s'exécute sauf un homme, Jean l'écorcheur, boucher désosseur de son état dans un abattoir proche de l'endroit. Catherine de Médicis le fera assassiner.

L'histoire hésitante dira que Jean fut tué car il colportait des rumeurs sur les desseins du pouvoir royal... Une autre version affirme que l'écorcheur était en fait, l' homme de main de la Reine et qu'elle n'aurait pas supporté sa trahison. Une chose est sure, Jean fut égorgé sans procès.

Quelques minutes avant de mourir, dans son agonie, il aurait juré de revenir pour se venger.

Le petit homme rouge exécuta sa promesse au grand dam de Catherine de Médicis qu'il terrorisa à plusieurs reprises. Fait étrange, en 1571, la Reine fit arrêter les travaux du chantier des tuileries. Une décision prise sur les conseils de son astrologue  attitré , Cosme Ruggieri, l'un des témoins directs de l'apparition du petit homme rouge. De sa voix moqueuse, le fantôme aurait prévenu l'astrologue du danger imminent qui guettait Catherine de Médicis : « La construction des Tuileries la mènera à sa perte, elle va mourir... »

Le petit homme rouge hanta les nuits de la régente jusqu'à sa mort le 5 janvier 1589.

 


L'ombre du fantôme au fil des siècles

Au temps de Charles IX et d'Henri III, les travaux des Tuileries ne furent pas repris. Le petit homme rouge n'avait donc plus de raisons d'être. Il brilla par sa discrétion.

Il fallut attendre le début du XVIIème siècle pour entendre à nouveau parler de l'énigmatique fantôme. La légende affirme qu'il apparut quelques jours avant l'assassinat d'Henry IV et à maintes reprises durant le règne de Louis XIV. Plusieurs témoins déclarèrent l'avoir vu le jour de la mort du souverain, le 1er septembre 1715.

Discret sous Louis XV qui n'accordait guère d'intérêt au Palais des Tuileries, le petit homme rouge dut attendre la fin du XVIIIème siècle pour venir à nouveau troubler le sommeil de ses occupants.

En octobre 1789, la révolution grondait, Marie-Antoinette fut contrainte par les émeutiers de rejoindre les Tuileries. Assignée à résidence, elle vit à différentes reprises le fantôme des lieux. La légende dit qu'elle aurait même demandé au Comte de Saint-Germain, magicien de l'époque, de la protéger du diabolique petit homme rouge. Les élixirs et autres formules magiques n'y feront rien, le fantôme l'accompagnera jusqu'à sa condamnation à mort en 1793.

Le petit homme rouge, du sacre au déclin de l'Empereur

Avec l'arrivée de Napoléon au pouvoir, le petit homme rouge allait écrire un nouveau chapitre de sa légende. L'Empereur qui avait fait du Palais des Tuileries sa résidence officielle fut, dit-on, son interlocuteur privilégié. Quelques jours avant son sacre, le fantôme aux allures de devin lui aurait ainsi annoncé sa destinée : « Tu seras heureux jusqu'à ta quarante-cinquième année. Je suis chargé de te protéger. Ensuite, je t'abandonnerai. » Au cours de l'Empire, les apparitions du petit homme rouge furent nombreuses. Des récits évoquent ses rires incessants derrière le dos de Napoléon quand celui-ci exprimait son orgueil.

Le 15 juin 1815, trois jours avant la cuisante défaite de Waterloo, l'ombre du petit homme rouge ne cessait de planer dans les couloirs des Tuileries. Deux mois plus tard, Napoléon passa le cap de sa quarante cinquième année à Sainte-Hélène ou il fut déporté par les anglais. La prophétie du petit homme rouge venait de se réaliser.

Après la mort de Napoléon, on le vit encore à deux reprises, la veille de l'assassinat du Duc de Berry, héritier du trône de France et quelques heures avant la mort de Louis XVIII en 1824.

Le petit homme rouge chassé par les flammes

Lors de l'insurrection des communard à Paris en mai 1871, le Palais des Tuileries fut incendié pendant trois jours consécutifs. Le feu détruisit la totalité du bâtiment. La silhouette du petit homme rouge fut observée par plusieurs témoins avant de disparaître à jamais dans les  flammes.

 

Source : http://www.grpa-paranormal.fr/news/paranormal-inexplique/hantises-et-apparitions/article-le-petit-homme-rouge

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

DANTE ET LA DIVINE COMEDIE
27 Mar 2014, 22:18
Les possedés d'Illfurth
27 Mar 2014, 22:18

Suivez-nous