Les OVNI durant la seconde guerre mondiale

par damino - 4919 vues - 0 com.
Alien, ovni, ufologie

 

 

      http://41.img.v4.skyrock.net/415/ww2passion/pics/3048969573_1_5_l9sDu1j1.jpg

 

 

 

 

Il s'est certainement passé des choses durant la Seconde Guerre mondiale. Je vous propose ma théorie (une longue étude personnelle, je ne prétends pas avoir trouvé la vérité, loin s'en faut. Je suggère simplement une hypothèse): Depuis le début de l'humanité, sans doute ces civilisations du Néolithique, les Hommes ont été visités. Tous les récits antiques (dont la Bible) en témoignent. Les hiéroglyphes et les peintures rupestres de la préhistoire également. L'humanité aurait donc reçu les technologies au compte-goûte. Les a-t-elle bien utilisées ? On peut en douter. L'affaire Roswell (1947) serait -pourrait bien être- la fin d'une vague de "visites" plus nombreuses que durant toutes les autres périodes (excepté peut-être la préhistoire et la fin du Néolithique). Mais si les Hommes ont appris à maîtriser les technologies précédentes, en les détournant comme toujours pour des utilisations militaires (la guerre est la maladie de l'Homme), les technologies issues des "visites" ne seront absolument pas assimilées pas les humains qui vont les exploiter un peu n'importe comment. On pourrait penser que ce fut une superbe occasion manquée de faire un bond de géant dans l'évolution mais vu la situation de l'époque, Hitler et ses folies de destruction massive, on peut raisonnable

 

 

 

«Où serions-nous si les Nazis avaient su exploiter ces technologies !...» Tout ce qui suivra ensuite est directement issu des inventions allemandes de la Seconde Guerre mondiale: les avions à réaction, les avions fusée, les avions spatiaux et la conquête de l'espace (les vols sur la Lune, Wernher von Braun, les programmes Gemini et Apollo). Des dossiers secrets sur des rencontres avec des OVNI ont été dévoilés. Quelques années après le premier avion bien rudimentaire, les inventeurs allemands découvrent les technologies les plus folles. Des dossiers évoquent d'étranges "rencontres" entre des pilotes de la Luftwaffe, de la RAF ou de l'USAF, avec des vaisseaux disons... extraterrestres. En 1941, des officiers britanniques rédigent des rapports sur des OVNI semblant stationner au-dessus des zones de combat. Tout cela alors que la guerre fait rage. Les observations d'OVNI (objets volants non identifiés) sont très nombreuses. Chaque camp pense que ces étranges objets sont des armes secrètes de l'autre camp. Le 26 février 1942, un officier du croiseur néerlandais "Tromp" aperçoit un gigantesque disque sur la mer de Timor. L'objet se déplace à une vitesse considérable qu'aucun engin terrestre n'est capable d'atteindre. En mars 1942, un pilote, le commandant de la base de Banak en Norvège, veut poursuivre un engin qui "semble surveiller la base" avec son Messerschmitt Bf-109. L'objet mystérieux disparaît soudainement. Le 25 mars 1942, au-dessus de Zuiderzee en Hollande, l'appareil du commandant Roman Sobinski est suivi par un disque lumineux. Sobinski ouvre le feu sans résultat, les balles traversent le cercle lumineux, l'objet disparaît quelques instants plus tard... En septembre 1944, lors d'un essai d'un Messerschmitt Me-262 à réaction, un pilote remarque la présence de deux disques lumineux et lance son appareil à leur rencontre. Il en fait une description précise: Un cylindre de 100 mètres de long avec sur les côtés des ouvertures en forme de hublots... En décembre 1943, un OVNI survole Hambourg. Il est pris en chasse par deux bombardiers et est repéré par les radars. L'engin est observé par de nombreux témoins. Il disparaîtra soudainement et se déplaçait à une vitesse qu'aucun avion (pas même les avions à réaction de la Luftwaffe) de l'époque ne pouvait atteindre. Le 23 novembre 1944, le lieutenant Edward Schluter de la 415e escadrille de l'USAF basée en Angleterre observe une formation d'une dizaine de disques lumineux se déplaçant à une vitesse foudroyante. Comme par hasard -c'est là qu'on peut s'interroger-, les ingénieurs allemands font tout à coup des découvertes scientifiques pour le moins... inconcevables pour l'époque. Hélas ou heureusement (selon qu'on imagine les conséquences de ces inventions si les Nazis avaient su les exploiter), la fabrication de ces engins issus de la science-fiction est stoppée par l'arrivée des Alliés. Les Alliés vont se partager les plans et les inventeurs et récupérer des appareils entiers. Les avions à réaction, les avions fusée, les fusées et les avions spatiaux.

 

Après ces "rencontres", l'Allemagne va, à la fin de la guerre, essayer de fabriquer des... soucoupes volantes ! Mais les ingénieurs ne maîtrisent pas cette technologie et le premier engin spatial allemand fut un échec: La soucoupe s'est élevée pendant 3 minutes à à peine quelques centimètres au-dessus du sol. Les Allemands savent donc que les objets observés par les pilotes ou les officiers ne peuvent pas être des armes secrètes. L'Allemagne fonde alors le "Sonder Büro 13" qui a pour but d'étudier les phénomènes liés aux OVNI. Tous les prototypes que l'Allemagne avait fabriqués sont détruits avant l'arrivée des Russes. À la fin de la guerre, les scientifiques allemands et les technologies issues des "visiteurs extraterrestres" furent récupérés par les Américains (opération Paper Clip). En 1945, l'armée US récupéra plusieurs engins allemands, dont le Horten IX ou des avions comme le Messerschmitt Me 262 A-1 Schwalbe, le Focke Wulf TA-183 Huckebein ou le Messerschmitt P-1102.

Plus étrange, si l'on sait que les V-2 de Wernher von Braun vont déboucher sur les programmes Gemini et Apollo (le fameux lanceur Saturn V), d'autres dossiers ont été savamment gardés sous silence comme ceux concernant le V-7. Richard Miethe, son inventeur, a fui l'Allemagne en 1945 pour se rendre aux USA mais ce sont les Russes qui se sont emparés de 3 ingénieurs et des plans du V-7... Le procès de Nuremberg (20 novembre 1945) a occulté tout cela mais en 1953, Richard Miethe a confirmé au journal "Die Welt" (Allemagne) avoir participé à la mise au point des fameux disques V-7. Lorsque les Alliés sont arrivés à Berlin, le bureau de recherche de Shriever était détruit. Le samedi 7 juin 1952, Richard Miethe a affirmé à France-Soir: «Si les soucoupes volantes existent, ce sont les V-7 que j'ai construits en 1944 et dont les Russes ont trouvé les moteurs à Breslau...» Le docteur Miethe déclare avoir travaillé, depuis avril 1943, à la tête d'un groupe de techniciens de la Xe armée du Reich, à Essen, Stettin et Dortmund, où s'effectuaient les recherches des armes secrètes allemandes. Les premiers V-1 et V-2 sortirent de ces usines. Il a ensuite cherché à refaire les plans d'une de ces "soucoupes volantes" qu'il avait construites avec six autres ingénieurs (trois sont mort, les trois autres auraient été détenus par les Russes dans l'Oural). «C'est cet appareil qu'on persiste à nommer "soucoupe volante"... Les moteurs des engins que j'avais conçus en Allemagne, en collaboration avec d'autres ingénieurs, ont été pris par les troupes soviétiques dans les arsenaux souterrains de Breslau... L'un des moteurs était destiné à un hélicoptère supersonique... Il a fallu plus de vingt mois d'expériences, de plans renouvelés, d'études extrêmement compliquées de gyroscopie et d'incalculables essais qui ont entraîné la mort de 18 pilotes pour parvenir à construire ces engins. Le problème était de concevoir une carrosserie aérodynamique idéale pour traverser le mur du son, transporter des bombes à plus de 20 000 km et se mouvoir, guidé par radio et radar... La propulsion était faite par douze turbines disposées à l'intérieur d'un anneau métallique mobile, tournant autour de la masse centrale. Il n'y a ni flammes ni fumée visibles, les gaz provenant de la combustion sont récupérés par un système extrêmement ingénieux découvert en 1938 par un ingénieur britannique. Les premiers vols concluants ont été effectués au-dessus de la mer Baltique trois jours après le début de l'offensive de von Runstedt dans les Ardennes belges, et avec le plus grand succès. Ce n'est qu'au moment où l'armée de Patton réussit à franchir le Rhin que Hitler, averti par le maréchal Keitel de la gigantesque portée de cet appareil, que nous nommions V-7, décida d'en entreprendre la fabrication en série dans les usines souterraines du sud de l'Allemagne. Des copies des plans se trouvaient dans le domaine personnel de Keitel à Bad-Gandersheim dans le Harz près de Hanovre. Lors de leur avance, les Américains, avisés de l'existence de ces secrets militaires, fouillèrent le château de fond en comble pour rien. Les Russes, plus heureux, mirent la main sur les moteurs et trois de mes collègues.»

 

En fait, la soucoupe volante de Miethe n'en était qu'au stade expérimental. Durant cette guerre effroyable, il y aurait eu des crashs de vaisseaux extraterrestres et les ingénieurs allemands auraient tenté de copier leurs engins mais comme l'a déclaré l'astronaute Edgar Mitchell en juillet 2008, leur technologie est bien trop évoluée. De plus, l'aveuglement et l'ignorance de Hitler a freiné les inventions. Par exemple, la firme Arado avait mis au point une série de 15 ailes volantes à réaction. En 1944, la guerre vire au désastre. Hitler demande à Arado de cesser le travail sur la série des E.555 et de se concentrer sur les avions "classiques". Si les ingénieurs nazis avaient maîtrisé la technologie de la "soucoupe volante" (et de toutes les autres "inventions"), ils l'auraient utilisée et je ne serais pas là pour en parler ni vous pour me lire.

 

Que penser du projet Andromeda, un avion gros porteur en forme de cigare de 139 m de diamètre destiné au transport de troupes ou de matériel ? Andromeda pouvait emporter par exemple... 5 soucoupes. Le premier RFZ-5, une "toupie volante" de 25 m de diamètre, a volé en 1939. Le projet du vaisseau spatial VRIL-7 de 120 m de diamètre devait transporter des compagnies entières. Vers la fin 1942, le "Haunebu III", avec ses 71 m de diamètre, a volé et a même été filmé. Il pouvait transporter 32 personnes, son autonomie en vol était de plus de huit semaines. Pourquoi Hitler n'a-t-il pas utilisé ces machines pour sa guerre ? Les Alliés auraient été supplantés. Parce que cela ne dépassait pas le niveau des essais. Les humains, dans leur folie de tout vouloir adapter pour la guerre, n'ont pas pu imaginer que l'on pourrait se servir de ces technologies pour un jour pouvoir quitter la Terre. C'est encore plus vrai depuis 1972, après les vols sur la Lune à plus de 400 000 km, l'Homme a tout abandonné pour se limiter à des vols habités à 380 km (les navettes et les stations orbitales) pour... se tourner vers sa propre planète, l'espionner et pourquoi pas la détruire. Nous voyons bien que les ambitions de l'Homme ne correspondent pas aux technologies qu'il a reçues. Tout cela pourrait être lié à ce qui c'est passé en juillet 1947 à Roswell au Nouveau Mexique. Une vague d'OVNI ayant commencé avant la guerre et qui s'est arrêtée après. Peut-être (j'insiste sur le "peut-être") ces civilisations lointaines étaient-elles inquiètes de ce que nous faisions sur Terre..

 

Jacques Vallée (qui a travaillé à la NASA), a rapporté des faits similaires qui se sont déroulés après la guerre et dans les années 1950. Je me souviens, dans ma jeunesse, des engueulades avec mon père lorsqu'il voulait m'imposer les mérites de sa "glorieuse armée allemande" dans laquelle il s'était enrôlé. Je lui rétorquais: «Tu sais au moins ce qu'elle a commis comme horreurs ta glorieuse armée allemande ?» Je l'écoutais quelquefois quand il se souvenait avoir vu d'étranges machines volantes sur le front (1). «On ne savait pas ce que c'était. J'ai même essayé de tirer dessus avec ma mitrailleuse...» Si la Wehrmacht tirait sur les engins expérimentaux du Reich, l'Allemagne ne risquait pas de gagner la guerre. Je ne veux surtout pas prétendre avoir raison. Je voudrais plus modestement permettre à chacun de se faire sa propre opinion. Je pense que cela mérite qu'on y réfléchisse et peut-être qu'un jour, nous comprendrons le sens de notre Univers et de la vie. Je ne connais rien au foot parce que cela ne m'a jamais intéressé. En revanche, depuis ma tendre enfance, je fouine, je cherche en dehors de ce qu'on a voulu m'enseigner. J'espère pouvoir continuer à vous proposer le fruit de longues années passées à comprendre ce qui ne l'est pas. Je ne fais partie d'aucun mouvement, je hais les sectes -en particulier celles qui utilisent ces mystères pour endoctriner les gens-, et j'ai abandonné toute religion à l'âge de 14 ans. Leurs théories simplistes ne m'ont pas du tout convaincu, je n'y ai vu qu'un moyen de fanatiser les individus (comme le sport), de les dominer et surtout de les endormir avec des théories douteuses comme: «Obéissez, croyez ce que "notre" Dieu a écrit et vous aurez droit à une place dans ce paradis qui n'existe pas...» Quant aux religions qui vous font croire que la Terre est éternelle, il leur manque une case.

1) Mon père s'est enrôlé à l'âge de 14 ans dans la Kriegsmarine. Son frère aîné était déjà officier dans l'armée allemande. Comme il ne savait pas nager, il a été muté dans la Wehrmacht et envoyé sur le front de l'Est. J'ai été soûlé de ses descriptions quotidiennes de "sa" guerre et franchement écœuré. Souvent, il nous parlait de l'arme absolue de "son" Hitler et qu'ils avaient entendu parler dans la Wehrmacht de fusées allant jusqu'au V-6. Bien plus tard, j'ai osé lui répondre: «Les Ricains sont allés sur la Lune avec, ils n'ont pas voulu faire péter la planète... Vous, vous avez tué des millions de gens...» Sa réaction était toujours la même: «Hitler t'aurait dressé...».
SOURCE http://michel.mahler.free.fr/Aviation/Roswell_OVNI_Atlantide/710_OVNI_Avro_VZ-9V.htm

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

La Terre de Mu
27 Mar 2014, 22:19
L'Affaire Roswell
10 Jan 2019, 14:18

Suivez-nous