Les OVNIs de Maslin Beach

par damino - 3937 vues - 0 com.
Alien, ovni, ufologie

Suite à la discussion sur les photos de l'OVNI de Maslin Beach sur cet article, j'ai eu envie d'en savoir plus sur ce cas étonnant, je me suis donc mis à la recherche de précisions et de nouveaux éléments. Le tout est rassemblé dans ce petit dossier. C'est une étude sommaire faite sur la base de ce qui est disponible sur internet, le but étant de synthétiser ce qui existe et faire une présentation un peu plus précise de ce cas.

Je vais entre autre me servir de l'article de Clas Svahn, de la traduction d'exobio dont je vais reformuler / retraduire certains éléments, d'un fil de discussion sur le forum UFO Casebook abordant le sujet et d'un autre plus bref issu du forum Above Top Secret. Je vais également insérer dans l'article les photos disponibles sur ce site australien - quatre d'entre elles notamment sont des scans en haute définition des photos originales. Pour vous faciliter l'accès aux documents, j'ai regroupé les photos dans un dossier disponible ici. Le tout sera complété par mes propres réflexions et analyses.

Je vous invite bien évidemment à participer à l'évolution de ce dossier en me communicant les éventuels nouveaux éléments dont vous disposez.

Présentation

eric_thomassonEric Thomason, 69 ans, est une personne âgée vivant à Maslin Beach dans le sud de l'Australie. Non loin de sa maison se trouve une vieille mine abandonnée, "Old Maslin Quarry", où il emmène parfois son chien pour une promenade.

On retiendra que M. Thomason fut pilote de bombardier à la Royal Air Force lors de la seconde guerre mondiale. Il a reçu deux distinctions militaires dont la prestigieuse "Distinguished Flying Cross". Elle est attribuée « pour un ou des actes de vaillance, de courage ou de dévouement accomplis en vol, au cours d'opérations actives contre l'ennemi ». Il a par ailleurs écrit ses mémoires dans un livre.

En Mars 1993, Eric décide d'essayer de documenter cette mine à l'aide de l'appareil photo de son fils, un Kodak S50 avec un film Fuji 100 ASA. En dépit de n'avoir jamais eu d'appareil photo et de n'avoir pratiquement aucune expérience dans la photographie, Eric se lance afin d'essayer de capturer la beauté des couleurs de la mine à ciel ouvert, en prenant autant d'angles différents que possible. Le concours photo dans le magazine "Times-Sud Messenger" sur la meilleure image d'un lever de soleil sur terre l'a également motivé dans sa décision.

Old Maslin Quarry

Il pensait qu'il serait peut-être en mesure de prendre en photo le lever du soleil à "Ochre Point", une falaise de 60 mètres, d'où les deltaplanes s'installent pour le décollage - mais le soleil était caché derrière une épaisse couche de nuages.

maslin_beach_gearth

Vue actuelle de l'endroit d'après Google Earth (cliquez ici pour télécharger le fichier .kmz de cet emplacement)

Le soleil était caché

La journée du mercredi 10 Mars ne présentait pas les conditions parfaites : un frais matin, à seulement 14 degrés Celsius et des bourrasques de vent venant de l'ouest.

Du haut de la falaise herbacée, il est forcé d'accepter qu'il n'y aura pas de lever de soleil visible ce matin-là non plus. Une couche persistante de nuages bloque le soleil, et il est 06:00 heure du matin quand Eric a le
visage tourné vers l'ouest en direction de l'océan.

C'est alors que j'ai vu un mouvement à la surface de l'eau, et quelque chose qui ressemble à la tour sur un sous-marin atomique a émergé [...] Lorsque l'objet est sorti de l'eau, j'ai pu voir
que trois pieds dépassaient sous la coque. J'ai également été en mesure de voir comment il tournoyait, et la façon dont les trois pieds sont rentrés dans la coque.

Avant que les pieds ne soient rentrés, Eric réussit à prendre sa première photo de l'objet, il estime la distance à environ 400 mètres. Il se rend compte ensuite à quel point sa position est exposée, là sur le dessus de la falaise "Ochre Point" avec le soleil faisant de lui une cible facile à repérer pour un éventuel équipage.

La première photo

L'OVNI photographié par M. Thomason peu de temps après sa sortie de l'eau :

ufo_1_400b

Photo 1-1 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo_1_720b

Photo 1-2 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo-image-one-300dpi

Photo 1-3 : Cliquez pour visualiser la photo en grand (scan 300DPI)

Alors que l'OVNI s'approche dans sa direction Eric prend peur et se sent à découvert sur le haut de cette falaise

J'ai entendu les histoires de gens enlevés par des ovnis, et j'ai sauté sur une pente à proximité. De là, j'ai pu voir comment l'objet gris-clair venant du sud vers moi, a fait une halte au dessus de la mine. Au même moment, j'ai repéré un autre objet, au nord du premier. C'est alors que j'ai fait ma deuxième image, mais comme la lumière du lever du soleil était dans mon viseur, je me suis déplacé légèrement sur la gauche.

La deuxième photo

Caché dans la pente, M. Thomason prend un deuxième cliché alors qu'un deuxième OVNI s'approche du premier :

ufo_2_400b

Photo 2-1 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo_2_720b

Photo 2-2 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo-image-two-300dpi

Photo 2-3 : Cliquez pour visualiser la photo en grand (scan 300DPI)

La troisième photo

Le deuxième OVNI s'approche un peu plus du premier. Thomason prend un troisième cliché :

ufo_3_400b

Photo 3-1 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo_3_720b

Photo 3-2 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo-image-three-300dpi

Photo 3-3 : Cliquez pour visualiser la photo en grand (scan 300DPI)

La quatrième photo

Alors qu'il prend des photographies depuis sa cachette, cinq mètres au-dessous du sommet de la falaise, le nouvel objet se déplace vers le plus grand, et rentre dans celui-ci.

J'ai pu voir trois lumières à l'extérieur de l'objet plus grand et comment l'ouverture brillait. Peu de temps après j'ai pris la quatrième et dernière photographie et le plus grand objet est passé tout droit au dessus de moi et a disparu. Lorsque cela s'est produit, je sentais des gouttes d'eau tomber de l'ovni sur moi.

Voici le quatrième et dernier cliché :

ufo_4_400b

Photo 4-1 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo_4_720b

Photo 4-2 : Cliquez pour visualiser la photo en grand

ufo-image-four-300dpi

Photo 4-3 : Cliquez pour visualiser la photo en grand (scan 300DPI)

Après l'observation

Dans un formulaire de rapport au groupe "Australian Flying Saucer", Eric estime la taille de l'objet à 40 mètres, et la distance qui l'en séparait quand il l'a vu pour la première fois sortir de l'océan à 2 kilomètres. Eric dit que l'OVNI ne s'est jamais rapproché de lui de plus de 400 mètres.

Suite à l'incident, Eric est rentré chez lui. Toutefois, en dépit de son étonnante rencontre, il décide de garder le silence à ce sujet, même vis à vis de son épouse. Il veut d'abord finir le film sans précipitations et n'est pas certain d'avoir de bonnes photos. Avant de remettre son film pour le développement, il prend soin d'utiliser la totalité du film, et cela pas avant Mai 1994, après avoir vu un documentaire sur les OVNIs à la télévision.

«Au début, il ne m'a rien dit car il ne se sentait pas bien à l'époque et, plus tard, il a estimé que les photos n'allaient rien montrer », dit Mme Thomason à UFO-Suède lors d'un entretien. «Mais après, il a fait développer la pellicule et il me l'a montrée. Je suis certain que c'est un vaisseau spatial. Eric n'est pas le genre de type qui ment, et je le crois»

Une promenade bien rapide

Pourtant, il y a beaucoup de détails de son histoire qui méritent réflexion. Eric Thomason a mis son réveil à 05h45 afin de prendre le lever du soleil, qui a eu lieu autour de 06h00. Au cours de ces 15 minutes, M. Thomason a le temps de sortir du lit, mettre plusieurs couches de vêtements chauds, prendre sa caméra, et récupérer le chien à l'arrière de la maison, et aller à pied vers Ochre Point (qui selon Mme Thomason prend 5 minutes), la montée de 60 mètres de hauteur vers la falaise, attendre le lever du soleil, et ensuite marcher sur un autre site à proximité, afin de voir l'océan. À 06h00 précises, il prend ses premières photo de l'objet. Le bleu du ciel sur la première photographie suggère que les images ont été prises plus tard dans la journée.

Il y a donc un doûte sur l'heure donnée par le témoin. Il est peu probable que Thomason ait pu faire tout cela en 15 minutes seulement. Il est possible que les photos aient été prises un peu plus tard que 6h.

Le deuxième OVNI visible sur la première photo ?

Dans une lettre à Clas Svahn, Eric décrit ce qui s'est passé lorsque les photos sont revenues du laboratoire:

Quand le film a été développé, j'ai remarqué encore un autre objet sur la première photo, que je n'avais pas vu au cours de l'incident lui-même. Un point noir dans le lointain, à mi-chemin entre l'objet et le bord de la photographie, qui aurait pu être un avion à plusieurs kilomètres de distance, ou le plus petit ovni sur la voie de l'interception du plus grand.

Est-ce le deuxième OVNI que l'on voit au loin ? Cliquez sur la photo pour l'ouvrir en grand.

ufo-image-one-300dpi-cercle

Un appareil photo bon marché

Selon Eric, les négatifs ont été analysés par Kodak, à Adélaïde, mais il ne connait pas les résultats.

Les négatifs ont été envoyés par Mark Tarrot, un "OVNI-fanatique". Lui connait les résultats.

La caméra utilisée était un Kodak S50, acheté dans les rayons d'un magasin bon marché. Le S50 utilise des pellicules 35mm. Son objectif est fixe, et ne peut pas être changé. Il existe, dans l'ensemble, pas de boutons à pousser à l'exception du déclencheur.

kodak_s50

Les appareils photo de ce type sont toujours focalisés sur l'infini, et ont une grande profondeur de champ. Et c'est là où l'incertitude devient apparente. Si vous regardez la première photographie de l'objet, qui est censé être à 400 mètres à peu près, tout l'horizon est flou. En réalité, c'est à la fois l'objet et l'horizon qui devraient être au point.

Cela dit, les images sont en accord avec l'histoire d'Eric, et au cours de l'ensemble de sa conversation avec Clas Svahn, il répond à toutes les questions correctement, même lorsque ce dernier tente de le piéger.

Les photographies de M. Thomason ont causé beaucoup d'attention dans le monde entier, et ont même fini dans un almanach UFO américain.

Il y a eu tellement de gens qui m'ont contacté, que je suis maintenant malade de tout ceci.

dit Eric tout en mentionnant la manière dont il est très critique vis à vis d'autres photographies d'OVNI.

Mais j'ai commencé à lever les yeux le soir en promenant le chien. Je sais qu'il y a des OVNI de différentes planètes dans l'univers. Mais jusqu'à présent, j'ai seulement vu des météorites

Enfin, l'ufologue pose à Erik Thomason la question la plus importante de toutes : les photographies sont elles authentiques? Est-ce qu'elles représentent vraiment l'objet que vous vu émerger de l'océan? "Oui, absolument", dit-il brièvement et ajoute, "OK?"

D'autres précision sur les mouvements des OVNIs et le témoin

Sur le forum UFO Casebook, UFOHubcap9 donne un certain nombre d'informations complémentaires :

J'ai une copie du rapport d'observation original d'Eric qui m'a été envoyé par un ami en commun. Certain détails de ce rapport pourraient être utiles.

Le grand OVNI a d'abord été observé alors qu'il émergeait de l'océan dans un tourbillon de mousse à une distance estimée à 2 Km. Il a ensuite commencé à se déplacer en direction de la côte, s'élevant plus haut au dessus de la mer. Il avait trois pieds sortant droit en dessous de lui. Alors que l'engin tournait lentement sur lui-même, les pieds ont commencé à se rétracter dans le corps. La première photo a été prise alors que l'engin se trouvait à 400 ou 500 mètres d'Eric. Le gros engin est passé au dessus de lui légèrement au sud et s'est arrêté au dessus de la vieille carrière de Maslin (Old Maslin Quarry).

Le petit véhicule est arrivé par le nord et s'est positionné en dessous du plus gros, est resté en suspension pendant quelques secondes, puis a pénétré dans l'espace circulaire en dessous du gros engin en tournant sur lui-même. Il y avait des lumières autours de l'ouverture circulaire du gros engin et il y avait également 3 grosses lumières en dessous.

maslin_beach_lumieres

Les trois lumières sur le dessous de l'engin et le cercle de lumières à l'intérieur de la cavité centrale (demi-cercle sur la photo)

Alors qu'Eric sentait l'eau tomber sur et autours de lui depuis le véhicule, celui-ci fonça en un éclair vers le ciel. Eric estime que la vitesse était telle que l'engin aurait pu atteindre l'espace en 3 secondes environ.

Il y a quelques points supplémentaires dignes d'intérêt. Premièrement, Eric était un pilote de bombardier décoré pendant la deuxième guerre mondiale, il avait l'habitude de voir des engins volants de toute sorte. Ce qui l'a particulièrement impressionné c'est la manière "douce" (seamless) avec laquelle les pieds de l'engin se sont rétractés dans le corps de celui-ci, et la manière dont le second engin est venu se loger dans le premier. C'est comme s'ils étaient devenus un seul engin, il fut émerveillé par la qualité de l'ingénérie déployée.

maslin_bech_pieds

Les trois "pieds" de l'engin. Sur la photo deux d'entre eux se confondent.

Le gros engin était bien creux et le double anneau de lumières aperçu au milieu faisait partie de la structure interne. La lumière courbe en dessous du gros engin est supposée être causée par le système de propulsion de celui-ci. L'engin a courbé la lumière!

Enfin, alors que le petit véhicule s'élevait pour se fondre dans le plus grand, des rayons de lumière étaient visibles entre les deux. Cela pourrait-il être une sorte de "rayon tracteur" (tractor beam)? Je pense que oui.

maslin_beach_rayon

Les "rayons de lumière" visibles entre le gros engin et le plus petit semblent être des fils de nylon.

Voici la même photo en négatif :

maslin_beach_4_invert

Reconstitution de l'observation

Voici une tentative de reconstitution des évènements selon une vue aérienne. Celle-ci est très certainement imprécise car fondée sur le peu de données concrètes concernant les distances et les directions. J'ai notamment deux grandes incertitudes : la position du lieu de rencontre des deux OVNIs et la direction vers laquelle ils ont disparus. Le témoin a recu des goutes sur lui, j'ai donc supposé que les OVNIs sont repartis dans sa direction, mais leur position de rencontre initiale étant imprécise, cette dernière trajectoire est peut-être fausse.

maslin_beach_reconstitution

Cliquez sur l'image pour voir les points en plus grand.

Légende :

  • Trait bleu : trajectoire du premier OVNI
  • Trait vert : trajectoire du second OVNI
  • Trait orange : trajectoire de disparition des deux OVNIs
  • Point 1 : Le premier OVNI émerge de l'eau
  • Point 2 : Prise du premier cliché
  • Point 3 : Le second OVNI arrive par le nord en direction du premier OVNI
  • Point 4 : Prise des clichés 2, 3 et 4 puis entrée du second OVNI dans l'ouverture du premier.
  • Point 5 : Eric Thomason reçoit sur lui des goutes d'eau issues de l'OVNI
  • Point 6 : Disparition dans le ciel des deux OVNIs

Analyse et reconstitution en 3D de la deuxième photo

Sur le forum UFO Casebook, Imshadi a pris le temps de renconstituer la scène de la deuxième photo à l'aide d'un logiciel de création d'images de synthèse. Cela lui a permis d'évaluer la véracité des informations données par le témoin quant à la taille et aux distances de l'OVNI. Voici son analyse :

J'ai pu trouver sur http://www.ozcamera.com/k-pointshoot.htm que le Kodak S50 avait une distance focale de 44mm. Ceci, couplé au fait qu'il utilisait des pellicules de 35mm, m'a permis de reconstituer l'appareil en 3D. J'ai modelé un OVNI basé sur les estimations de M. Thomason faisant état d'un diamètre de 30m. J'ai ensuite placé la caméra selon une orientation qui semble correspondre à la photo.

L'inclinaison de l'appareil est incertaine car l'horizon n'est pas visible, mais le soleil ne devait pas être bien haut puisque Thomason est sorti pour photographier le lever du soleil. Donc, en assumant que Thomason n'ai pas menti, le soleil devait se trouver juste au dessus de l'horizon sur les images où l'on voit le second OVNI. Cela signifie que l'horizon n'est pas très loin en dessous de la végétation que l'on voit au bas de ces images.

M. Thomason fut assez malin pour placer l'appareil le plus bas possible afin de ne pas avoir un immense reflet sur l'image au lieu de l'OVNI. L'ombre de la végétation protégea la lentille du soleil, mais si vous regardez de plus près, vous pouvez voir où se trouvait le soleil car il y a un indice de sa brillance à environ 60% vers la droite (en bas) derrière les buissons.

maslin_beach_sun_position

J'ai utilisé la photo originale pour essayer de placer mon OVNI en images de synthèse de façon à respecter l'orientation. Le résultat fut intéressant, si l'OVNI mesurait réellement 30m de diamètre il se serait trouvé à environ 360m de la caméra, ce qui est relativement proche de l'allégation de Thomason lorsqu'il dit que l'engin ne s'est jamais approché à plus de 400m de lui. Cette précision est un élément qui va dans le sens du témoignage.

Voici l'image que j'ai réalisée :

maslin_beach_3d

Cette petite simulation me dit qu'il avait raison quand à sa perception de la taille et de la distance de l'objet. Et si celui-ci avait un diamètre inférieur à 30m alors la distance aurait été encore plus proche de 400m, mais cela reste en accord avec le témoignage. Dans ma simulation en 3D, l'ouverture sur le dessous de l'OVNI a une diamètre de 12m, ce qui est également plutôt proche de l'estimation de 10m donnée par Thomason.

sim_maslim_measure01

La distance mesurée ici est d'environ 360m. Une position plus proche ou plus élognée ne correspondrait pas à l'image. Un point à noter est que j'ai du pencher l'OVNI de manière significative pour correspondre à la perspective. Sur les photos on a l'impression que l'OVNI est parallèle au sol, mais pour lui donner cet aspect dans ma simulation j'ai du le pencher beaucoup. Il pourrait être plus droit si l'horizon était plus bas que mon estimation. L'inclinaison de la caméra est de 15°, je pense qu'elle ne pouvait pas être de plus de 30° à moins que le soleil soit vraiment plus haut dans le ciel. Mais même à 30° l'OVNI serait fortement penché.

Sur la photo prise de l'autre angle, l'OVNI semble plus parallèle au sol, mais je n'ai pas eu le temps de reproduire cette image.

Pour moi, il y a un effet secondaire qui pose problème avec un OVNI de si grande taille. Voilà où l'histoire se complique :

A l'origine j'ai estimé la taille de l'OVNI à environ 7m de diamètre pour une raison : M. Thomason dit qu'il s'est déplacé "légèrement" vers le côté pour avoir un meilleur angle comme vous pouvez le voir sur les autres photos. D'après cette allégation j'ai pensé qu'il ne pouvait pas avoir marché plus de 50m pour atteindre ce second point de vue. Du fait qu'il se trouvait en haut d'une falaise même 50m semble une estimation généreuse. Maintenant, si l'OVNI mesurait 30m de diamètre, le problème est que la distance qu'il aurait eu à parcourir pour atteindre ce deuxième point de vue serait de 300 à 400 mètres, et cela ne sonne pas comme un déplacement "léger". Pour moi c'est la preuve qu'il y a une incohérence dans le récit du témoin. Mais ce n'est pas aussi sérieux que cela en a l'air, si vous considérez la possibilité que l'objet lui-même ait pu être en mouvement, bien que Thomason ne le suggère pas.

Une dernière observation, l'objet semble être plus proche dans la dernière image. Plus proche que 360m.

Que penser de cette incohérence relevée par Imshadi ? Mon avis est que les données peu précises de la reconstitution et le fait qu'effectivement l'objet était probablement bien en déplacement à ce moment là font que de telles disproportions peuvent surgir. Je ne pense pas qu'on puisse leur donner une valeur significative. L'écart (de 50m à 400m) est "relativement" faible, ce n'est pas comme si on avait trouvé une incohérence de 4 Km par exemple (qui là aurait été une preuve flagrante d'un canular)

Détails de construction, symétrie et dissymétrie

En regardant de plus près le gros OVNI, on remarque aisément qu'il présente un manque de symétrie dans les détails. Les "fenêtres" extérieures semblent être de taille différentes et l'espace qui les sépare parait inégal. Le bas de la fenêtre au centre de la photo ne semble pas parallèle au bas de la soucoupe.

maslin_beach_fenetres

Le dessous de l'engin présente également des particularités. On y trouve trois excroissances bien visibles, qui sont peut-être les phares à l'origine des trois lumières observées par le témoin. Celles-ci sont placées en triangle équilatéral - à égale distance les unes des autres. Je les ai représenté par le triangle jaune sur l'image.

maslin_beach_details

Lorsqu'on regarde de plus près on voit également trois autres excroissances, un peu plus petites et également réparties en triangle. Elles sont représentées par le triangle bleu sur l'image.

L'ensemble de ces 6 éléments forme une étoile à six branches. (attention les raëliens arrivent au galop... si l'un d'eux vous dit que c'est une preuve de quoi que ce soit, mettez lui votre main sur la gueule)

En plus de ces six éléments symétriques, on trouve d'autres éléments dont la répartition ne semble pas respecter de règle précise - en tout cas au vu des photos. Ils sont marqués par des croix vertes.

Un canular ?

Alors ? C'est surement un canular non? Essayons de trouver des objets aux formes similaires.

Voici deux photos provenant d'un système de ventilation pour bateau publiées par Clas Svahn à la suite de son article.

ventil1

ventil2

L'objet ne ressemble pas exactement à l'objet présent dans les photos, cependant suite à la publication de cet article dans UFO-Aktuellt en 1996, de nombreux lecteurs ont écris à l'auteur pour signaler le fait que l'OVNI ressemble effectivement beaucoup à un système de ventilation pour bateaux privés.

Plus récemment, Nemrod34 m'a envoyé un message disant que l'objet présent dans les photos n'est autre qu'un ancêtre de ce type d'UAV :

mout3

Ou peut-être un drone radio commandé comme celui-ci :

mini-drone_medium

Poursuivant l'idée qu'il puisse s'agir d'un engin terrestre, Nemrod34 note ceci :

Je précise que je ne parle que de la photo jointe la première, pas les autres. [...] Voilà en revanche ce que je trouve dans mes recherches : "Fin 1995, le magazine "Scientific American" publia la photographie d’une soucoupe en forme d’anneau mise au point par Sikorsky Aircraft, de 2 m de diamètre et 60 cm d’épaisseur, montée sur 3 béquilles." (source)

Combien de pieds qu'on pourraît appeler béquilles sur la photo ? 3, sur le modèle que je donne en comparaison : 3 paires que personnellement je n'appellerais pas béquilles. J'ai écris à Sikorsky le constructeur à la partie militaire et en fournissant la photo, voir s'il s'agit d'un veux modèles ou un prototype.

Jusque là il ne me parait pas impossible qu'il se soit servi d'une photo d'un ancien modèle ou prototype (on est dans les bonnes années), suivit d'une maquette, la première photo serait incontestablement celle d'un objet réel et pas une maquette suspendue.

Voici ce qu'on trouve sur Wikipédia : "The single prototype first flew in April 1992 and flew untethered in 1993. Since then, over 550 demonstration flights have been made for the US government."

Donc ça correspond toujours.

leadbelly sur le forum UFOCasebook pense voir des fils de nylon sur les photos. Malheureusement les analyses photographiques qu'il donne en lien donnent sur des pages qui n'existent plus... (le message date de 2004)

Odin57, ici sur ufofu, suggère aussi les fils de nylon :

A mon avis les fameux “rayons de lumière” ne sont rien d’autre que des fils de nylons (fil de pêche) qui relient le petit disque du dessous à l’objet principal.

Le soleil crée sans doute un reflet mais on les remarque uniquement sur cette photo là précisément à cause de l’arrière plan plus sombre.

maslin_beach_4_fils

exobio pense que ces "fils" sont en réalité des rayure sur la photo, comme il y en a d'autres à divers endroits.

ufo-negatif

Il note également :

En photographie, les fils de nylon sont invisibles car le pouvoir séparateur d’un film argentique ne permet pas de les capturer. Enfin, les rayures observées sous l’ovni sont bien trop grosses et sont de même nature que toutes celles relevées dans le ciel. Il aurait fallu que l’objet se trouve à moins de dix cm de la lentille frontale et nous pouvons exclure cette hypothèse car le premier plan net sur les herbes est à l’ombre alors que l’objet, lui, reçoit la lumière du soleil levant.

Sur le fait que des fils de nylon devraient-être invisible du fait du pouvoir séparateur d'un film argentique, Odin57 répond que :

C’est le reflet du soleil sur ces derniers (lorsque l’arrière plan est plus sombre) qui révèle la présence des fils. Un peu comme l’on perçoit la présence d’une voiture au loin simplement par le reflet du soleil sur le pare-brise ou la carrosserie.

joel suggère pour sa part que le point lumineux visible sur cette même photo est une ouverture qui laisse passer la lumière :

on aperçoit une lumière à gauche dans l’objet, et donc il y a une rainure entre le bord et le fond, qui ne sont pas jointifs !

maslin_beach_4_point

Ce même point de lumière apparait également sur la photo 3 :

maslin_beach_3_point

A ce sujet, Odin57 pense qu'il s'agit plutôt de la lumière qui "accroche" une des aspérités de l'objet. Il les a marqué par des petits rectangles rouges sur cette photo :

maslin-beach-02

Concernant les différents éléments présents sur le dessous de l'OVNI, joel pense que :

ce pourrait être des trous pour les vis, et les plots soit des cache-trous, soit un renforcement d’éléments internes (servant à bloquer le cache supérieur par ex.), soit encore un moyen de séparer légèrement l’objet du mur (pour éviter les problèmes d’humidité (?)). A vérifier…

Sur le forum Above Top Secret, Strodyn pense que les photos sont complètement truquées et qu'elles ressemblent à celles de Billy Meier

semjasesplejarenbeamshipthes

Pour rappel, Meier utilisait entre autre des couvercles de poubelle et des ustensiles de cuisine pour réaliser des soucoupes comme celle-ci.

Sur le même forum dans un autre fil de discussion, jritzman pense qu'il s'agit d'une maquette basée sur un cendrier.

Quelques recherches personnelles des formes similaires à l'OVNI de Maslin Beach. Voici par exemple une multiprise :

ezspace_frontside

Et trois cendriers :

cendriers

Eric, dans un commentaire, pense que l'OVNI ressemble beaucoup à un détecteur de fumée :

smoke_detector

Trouvant l'idée intéressante j'ai recherché d'autres détecteurs de fumée, en voici un notamment qui se rapproche bien de la forme de l'OVNI, on y retrouve aussi, comme sur celui ci-dessus, l'aspect grillagé de l'intérieur des fenêtres :

smoke_detector2

Dam, ancien métalo, note de son côté que les pieds de l'engin ressemblent assez à des vis de fixation à tête fraisée à 90°.

D'autres cas similaires ?

Dans un fil de discussion dédié à ce cas sur le forum UFOCasebook, goblin79 pense que l'OVNI sur les photos ressemble à celui photographié en 1967 à Zanesville dans l'Ohio

zanesvilleohio1967large

Dans un autre message, Earthrise propose que l'OVNI pourrait être un dérivé du Flying Beadstead de Rolls-Royce

bedstead

Un témoignage en contradiction avec le récit du témoin

Voici ce que j'ai trouvé un peu plus loin, toujours dans le même fil du forum UFO Casebook, signé par George Simpson, directeur de l'AUFORN (Australian UFO Research Network)

Bonjour tout le monde, je suis ufologue en Australie. J'ai vu ces photos pour la première fois il y a des années lorsqu'elles ont été publiées. Mes collègues et moi-même pensions qu'elles étaient trop belles pour être vraies, trop nettes etc. Nous les avons considérées comme un exemple de bon canular. Mais nous avions tord.

Lors d'une conférence ufologique il y a quelques semaines à Cambelltown NSW, notre représentant d'Australie du sud (l'état où se trouve Maslin Beach) nous a fait part de l'histoire. Un ami à elle vit dans la zone et se trouvait avec le témoin lorsque celui-ci a pris les photos. Ils sont juste partis promerner le chien. Ils ont vu cet objet sortir de la mer... ils étaient émerveillés... il était dégoulinant d'eau pendant son ascention... un objet plus petit en est sorti... et ils ont disparu tous les deux. Le gars avait un bon appareil photo reflex et a pris des photos en rafale. Elle assura a tout le monde lors de la conférence que cet évènement était réel et que les photos sont authentiques.

Que penser de cette intervention ? Il y a au moins deux points qui ne concordent pas avec ce qu'a relaté Eric Thomason à l'ufologue suédois Clas Svahn et qui est décrit en début d'article :

  • Le témoin était seul. Là ils sont deux.
  • Le témoin disposait d'un appareil photo bas de gamme. Là il dispose d'un reflex.

Qui a raison? Personnellement il me semble que le témoignage direct du témoin est plus solide que cette intervention rapide sur un forum. Keith Basterfield, un autre ufologue australien donne raison au témoin, dans son Catalogue of Australian Photographic UFO Reports, il est noté qu'une seule personne était présente lors de l'observation.

Pour clarifier la chose j'ai écrit à George Simpson pour lui demander son avis sur ce cas et s'il disposait de nouvelles informations. Voici sa réponse :

Bonjour Mike, c'est un cas que je connais et je suis ravis de pouvoir aider.

Ok, lorsque nous avons vu les photos pour la première fois, quand le cas s'est produit, nous étions très sceptiques parce que les images étaient "trop belles pour être vraies". Vous voyez ce que je veux dire, ces images sont très nettes et ce type de photos est très rare en ufologie. Nous les avons considérées comme des faux. Cependant, j'étais à une conférence quelques 15 années plus tard et l'une des intervenantes a répondu à quelqu'un qui disait que ces photos étaient "un faux évident". Cette intervenante était de South Australia (là où est situé Maslin Beach), elle a confirmé qu'elle était en fait voisine de la personne qui se trouvait là à l'époque avec celle qui a pris les photos. Ils ont dit que c'était tôt le matin, qu'il étaient partis promener le chien, et le chien est devenu fou lorsque cet objet est sorti de l'eau, quelque chose d'autre est arrivé depuis l'intérieur des terres, et a disparu à l'intérieur du premier objet, puis cela s'est envolé rapidement et silencieusement. Ils ont dit avoir vu l'eau de mer dégouliner de l'objet pendant qu'il s'érigeait de la mer.

Cette femme était une personne clé et assistante du groupe de recherche ufologique mené par Colin Norris en Australie du Sud (aujourd'hui inactif), et elle était authentique. Son nom est Debra Payne, mais elle n'est plus impliquée dans l'ufologie. Elle était très sérieuse à propos du fait que l'objet était réel et que les personnes qui l'avaient observé étaient très surprises de le voir. Ils avaient un appareil photo avec eux, comme c'était souvent le cas et ils prenaient souvent des photos de leur chien en train de courir sur la plage. Depuis cet incident, Maslin Beach est devenu une plage nudiste, et c'est une zone plutôt isolée. [...]

Encore deux témoins. Eric Thomason aurait-il raconté une version à l'enquèteur suédois et son complice aurait-il raconté une autre version à sa voisine Debra Payne ? Si l'on songe à un canular, il serait plausible et même nécessaire qu'il y ait deux personnes sur les lieu, l'une prenant les photos et l'autre tenant la perche au bout de laquelle pendent des maquettes.

J'ai répondu à George Simpson que ce qu'il écrit contredit ce que dit Clas Svahn dans son enquète, voici sa réponse :

Salut Mike, le photographe était peut-être seul... Debra Payne m'a dit ça, mais c'était il y a quelques années... mais elle a insisté sur le fait que le témoin était sincère et ne mentait pas, et que les photos parlent d'elles-même. [...]

Il y a donc selon moi deux possibilités, soit les souvenirs de George Simpson ont été altérés par le temps. Soit il y avait bien deux personnes à Maslin Beach le jour où les photos ont été prises. Suivant cette deuxième éventualité, on peut imaginer que les deux complices ne se soient pas vraiment mis d'accord sur la "version" de leur histoire et que l'un aurait prétendu être seul ce matin et l'autre aurait dit être présent avec Eric.

Conclusion

Voilà un cas qui laisse dubitatif. Les photos sont tellement nettes qu'on pense d'emblée à un vulgaire trucage réalisé à l'aide d'une maquette. Papi à dit qu'il sortait promener le chien, en réalité il est parti avec son joujou sous le bras, bien décidé à faire une bonne blague à tout le monde.

Il y a également des éléments qui vont à l'encontre de ce scénario. Ce vieil homme est un personnage a priori respectable et pilote militaire décoré. Cela ne l'empêche pas d'être un éventuel farceur (certains militaires ont le sens de l'humour contrairement à ce qu'on croit), mais le scénario global de son récit me semble un peu trop élaboré pour une simple blague.

Reprenons le déroulement de l'observation relatée par le témoin. Un objet sort de l'eau, rétracte ses "pieds" en tournoyant puis vole vers Thomason, puis un second objet arrive et pénètre dans le premier par le dessous. Enfin les deux disparaissent en un éclair. Une histoire bien compliquée pour un canular non? S'il s'agit de maquettes, il n'a pas du être facile de les lancer en l'air (ou de les tenir à l'aide d'une perche et d'un fil) pour obtenir les clichés. En particulier la quatrième photo, où le petit OVNI se trouve pile en dessous du gros. Pourquoi créer quelque chose d'aussi compliqué pour un scénario de canular? Le gros OVNI est déjà assez impressionnant, pourquoi s'embêter avec un deuxième? Les cas faisant intervenir deux engins sont relativement rares, la grande majorité des observations d'OVNIs font état d'un seul objet. Pour avoir eu l'idée d'en inclure deux dans la farce? Qu'en est-il de la pellicule photo? Contient-elle d'autres clichés "ratés"? Dans le cas d'un canular il y a de fortes chances qu'un certain nombre d'essais manqués figurent sur la pellicule. Malheureusement on en sait rien.

Et les lumières? Sur la deuxième photo il semble bien y avoir des lumières allumées sur l'OVNI. Thomason aurait-il été jusqu'à placer un système lumineux et des piles dans sa maquette? Mais il y a également la possibilité que la maquette soit tout simplement creuse et laisse passer la lumière par le dessus.

D'un autre côté, la piste des fils de nylon proposée par Odin57 semble très probable aussi. Sur la photo 4 on voit bien trois "fils" allant du plus petit OVNI vers le plus gros. Les différentes asymétries et le placement hasardeux des fenêtres plaide également en faveur d'une éventuelle maquette.

Il y a d'autres manières de réaliser ce genre de trucage en 1993. Les ordinateurs n'étaient pas aussi puissants qu'aujourd'hui et l'accès aux logiciels de retouche photo un peu moins aisé. Mais c'était possible... pourvu que Thomason soit un as de la retouche et qu'il ait sous la main un ordinateur dernier cri, et pourvu qu'il ait également réussi à truquer les négatifs, ce qui me semble absolument improbable.

D'autres méthodes sont possibles également, comme le collage ou les superpositions par transparence. Les analyses basiques que j'ai pu réaliser (variations de contrastes et courbes de niveaux) ne montrent pas de délimitation entre les objets et le fond, au contraire ceux-ci se fondent parfaitement dans le paysage.

Pourquoi Thomason est-il resté silencieux après son observation? En général les auteurs de canulars cherchent justement à attirer l'attention. Or Thomason reste discret, il ne crie pas sur tout les toits qu'il dispose de photos extraordinaires, il ne cherche pas non plus à en tirer un profit financier. En ancien militaire, soupçonnait-il qu'il avait peut-être vu une technologie secrète de l'armée? Ou avait-il peur de s'exposer au ridicule, préférant oublier l'incident? A moins que ce soit une ruse pour donner plus de poids à se farce une fois les photos rendues publiques?

Dans ce dossier apparaissent trois points qui remettent en cause le témoignage de Thomason et qui jettent un doûte sur l'authenticité de l'observation.

  • Le délai de 15 minutes entre l'heure du lever (5h45) et l'heure de l'observation (6h00) est trop court. Thomason n'a pas pu se préparer et parcourir la distance requise pour atteindre la falaise
  • Suite à la reconstitution 3D, il apparait une incohérence sur la distance/taille de l'OVNI par rapport à ce que dit le témoin
  • J'ajouterai que le fait que des gouttes d'eau tombent sur le témoin (selon-lui) est pour le moins doûteux. Cela m'a posé problème lors de la reconstitution et joel le redit en commentaire.
  • Combien de personnes étaient réellement présentes ce matin là. Le récit de George Simpson suggère qu'il y avait peut-être un deuxième témoin.

Il y a des détails plus parlants sur les photo elles-même, les éléments plaidant en faveur d'un canular sont les suivants :

  • Le flou de l'horizon en fond de la première photo ne correspond pas à priori à une mise au point sur l'infini, pourtant le genre d'appareil utilisé aurait du produire un fond net.
  • Asymétries / placement inégal dans la disposition des fenêtres de l'OVNI
  • Les trois "fils" présents entre les deux OVNIs sur la photo 4 ressemblent à des fils de nylon
  • "Grillage" à l'interieur de celles-ci, comme dans un detecteur de fumée par exemple
  • Il semble y avoir des ouvertures qui laissent passer la lumière vf. point lumineux sur la gauche de l'objet sur la photo 4

Je ne sais pas si on peut établir avec cela une réponse définitive. La faible quantité d'informations disponibles sur internet ne permet pas de conclure d'une manière ou d'une autre. Une véritable enquête exigerait d'avoir d'autres avis d'ufologues australiens et de se procurer le témoignage initial ainsi que les négatifs et les résultats de l'analyse du laboratoire Kodak que possède Mark Tarrot. Il est très probable qu'elle apporterait des éléments de réponse.

Ce qui m'intrigue aussi, c'est que bizarrement, alors que manifestement ces photos sont exceptionnelles (je n'en ai jamais vu d'aussi bonne qualité), les ufologues semblent avoir oublié cette histoire, ou ne pas s'y intéresser outre mesure. Ca me fait penser à l'"érotisme" qu'évoquait ufo-paris récemment. Nous autres ufomaniaques avons besoin qu'on ne nous en montre pas trop, juste ce qu'il faut pour exciter notre cortex. Dès que c'est trop flagrant, on accroche pas.

Où sont les négatifs? Quelle a été la conclusion du laboratoire Kodak qui a analysé les clichés? Voilà des questions qui restent sans réponse pour l'instant..

S'il ne s'agit pas d'un canular, qu'a vraiment photographié Eric Thomason le 10 mars 1993 à Maslin Beach ? Un engin militaire secret? Ou tout autre chose ... La question reste ouverte. S'il s'agit d'un canular, ce qui semble être le cas, alors cette histoire est un bon exemple de tromperie qui prouve qu'il ne faut pas se laisser abuser par un "profil" apparemment digne de confiance.

Et vous, qu'en pensez vous?

Source : http://archive.ufofu.org/article/les-ovnis-de-maslin-beach/

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Suivez-nous