Les recontres rapprochées

par damino - 867 vues - 0 com.
Alien, ovni, ufologie

.

Les rencontres rapprochées du 1er type

Les récits historiques que nous avons évoqués jusqu'à présent concernent essentiellement, si l'on reprend la classification du Dr Hynek, de Lumières Nocturnes, de Disques Diurnes ou de Radar-Optiques, exception faite des cas de destruction ou d'enlèvement où lorsque l'observation se faisait à courte distance. Toutes ces observations ont un point en commun : tous les témoins ont été secoués par leur expérience, la plupart n'ayant même pas été porté leur témoignage à la police par peur du ridicule.

Ceci dit, parmi les notifications que nous connaissons, y a-t-il eu ces dernières années des rencontres rapprochées exceptionnelles, qui nous auraient par exemple apporté quelques indices sur la nature du phénomène OVNI ?

Il existe quelques cas d’anthologie qui vont nous permettre d'insister sur les caractères constants que l’on retrouve dans chaque catégorie de rencontre. En effet, malgré une variation relative, par leur répétition, ils témoignent de l’existence d’un phénomène indépendant des observateurs ou des conditions d’observation.

Sur l'ensemble des notifications d'OVNI, les rencontres du 1er type représentent 20% des notifications, elles sont 3 fois moins nombreuses que les notifications de Disques Diurnes et des Lumières Nocturnes mais restent malgré tout deux fois plus nombreuses que les rencontres du 2eme et du 3eme type.

L'un des cas les plus célèbres est l'OVNI "triangulaire" apparut durant la vague belge de 1989-1991[1] et dont la presse internationale se fit l'écho. Malheureusement nous savons aujourd'hui qu'il s'agissait d'un canular. Cet évènement ne mérite donc pas notre attention, du moins à ce titre.

A l'époque des faits, Auguste Meessen, physicien à l'UCL, avait émit l’hypothèse extraterrestre, ce qui avait étonné bon nombre de personnes. Il est ensuite revenu à des considérations plus réalistes. Mais le fait qu'un scientifique évoque de suite l'hypothèse la plus difficile à démontrer et balaye d'un revers de la main toutes les autres explications plus réalistes n'était pas fait preuve de beaucoup de rigueur scientifique mais d'une passion un peu trop débridée. On en reparlera à propos de la rigueur scientifique.

Ceci dit, en 1990 on évoquait déjà la possibilité du canular ou de la méprise avec un avion furtif. Et tant pis pour le rêve d'une vie extraterrestre, pour cette fois la réalité fut plus... réaliste !

On peut bien sûr disserter sur le comportement du public pendant la vague belge et de l'impact des médias sur l'amplification de la rumeur ou sur le nombre de notifications. Nous y reviendrons quand nous aborderons l'aspect sociologique du phénomène OVNI, un sujet très passionnant !

D'autres rencontres du 1er type restent malgré tout énigmatiques, notamment les "lumières de Phoenix".

Les lumières de Phoenix

Le 13 mars 1997 à Phoenix en Arizona, à partir de 21h locale de nombreux témoins ont observé des lumières nocturnes alignées dans le ciel formant un arc ou une sorte de V inversé.

Tout commença en fait trois jours plus tôt lorsqu’un homme prénommé Steve rapporta l’observation de lumières nocturnes dans ciel d’Awahatukee, une petite ville située au sud de Phoenix. Il avait enregistré sur une cassette vidéo d’étranges lumières oranges volant au-dessus de la réserve indienne de Gila River. Les enquêteurs du MUFON enquêteront sur l’affaire ainsi que divers journalistes.

n.

Selon Steven, les lumières sont apparues entre 21 et 22h. Peu avant 22h, une lumière est apparue dans le ciel. En l’espace d’une minute 6 globes lumineux jaune-orangés sont apparus. Ils étaient extrêmement brillants et formaient une ligne droite légèrement inclinée. La lumière située le plus à gauche de la formation était divisée en deux parties. Il observa le phénomène avec un téléobjectif Celestron C5 de 500 mm de focale. Sa caméra vidéo était en panne mais son ami Tom King put enregistrer 4 minutes de film, montrant l’extinction graduelle des lumières de droite à gauche. Ces lumières se déplaçaient lentement et sans aucun bruit du nord vers le sud de l’Etat.

Vers 20h locale, un homme habitant Paulden, en Arizona appela le journal “Daily Courier” et dit avoir vu cinq objets en forme de diamant suivi d’une queue. Peu après des avalanches d’appels arrivèrent au National UFO Reporting Center de Prescott. Le phénomène survola ensuite la ville de Phoenix à 20h23.

Les témoins décrivirent l’objet comme “énorme” et présentant 5 ou 6 lumières formant un triangle, traversant le ciel à une vitesse excessivement lente. Par moment la formation semblait accélérer ou ralentir et même s'arrêter en l'air par moment. Elle passa ainsi très lentement au-dessus des villes de Scottsdale, Tempe et Chandler où les témoins observèrent une sorte de structure sombre triangulaire à travers laquelle ils ne voyaient pas le ciel. Vers 20h45 l’objet fut observé dans la région de Tucson. L’une des lumières attachée à l’avant de l’objet se détacha, vola indépendamment un instant avant de revenir à sa place.

Parmi les témoins il y avait un pilote d’avion ayant plus de 29 ans d’expérience accompagné de sa femme. Préférant garder l’anonymat, il nota que les lumières de la formation étaient dirigées vers le sol. Selon lui il ne s’agissait nullement d’un avion de ligne ou d’une formation militaire.

A ce propos, pour les militaires l’explication est simple. Un vol de nuit eut lieu à 80 km de Phoenix cette nuit là, au cours duquel furent testés des dispositifs anti-avions. Des fusées éclairantes de gros calibres furent larguées en haute altitude et tombèrent au sol soutenues par un parachute.

Deux témoins rejettent toutefois cette explication car ce qu’ils ont vu n’étaient pas des fusées éclairantes. Les objets brillants ne faisaient pas de fumée et se déplaçaient en formation dans le sens horizontal. Les fusées éclairantes tombent et suivent une trajectoire aléatoire sous l’emprise des vents. Par ailleurs l’armée n’aurait jamais largué de fusées au-dessus d’une ville comme Phoenix. L’heure ne correspond pas non plus. Les premières observations de l’OVNI remontent à 21h alors que les fusées ne furent visibles qu’à partir de 22h. L'OVNI fut également observé quelques jours plus tôt et plus tard que cet exercice nocturne.

Durant l’enquête on nota que d’autres observateurs virent le même phénomène le 7 mars 1997 entre 21h10 et 21h30 le long de la route qui circule parallèlement à l’aéroport de Goodyear. Ils observèrent une lumière de la couleur d’une lampe orange aux vapeurs de sodium mais de l’intensité des feux d’atterrissage d’un gros avion de combat. La lumière était approximativement à 8 ou 10 km au sud de la centrale nucléaire de Palo Verde qui se situe à 72 km à l’ouest de l’aéroport Sky Harbor de Phoenix. Un jeune homme appelé Scott Montgomery fit un enregistrement vidéo du phénomène vers 22h30 qui sera diffusé sur la chaîne TV Channel 10 le 13 mars 1997 puis sur CNN..

Le 13 mars plusieurs témoins observèrent à nouveau cette forme en V constituée de 5 ou 6 lumières. Un homme nommé Kelley et sa femme virent l’objet à l’ouest de la ville de Glendale vers 20h15 alors qu'ils roulaient en voiture vers le nord sur la 67eme Avenue. Sa femme attira son attention sur un objet en forme de V composé de 7 lumières distinctes, dont une lumière de tête et 3 lumières sur chaque bras du V. Arrêtant leur voiture un peu plus loin pour mieux observer le phénomène, Kelley ne peut dire s’il vit un seul objet ou un vol de formation de petits objets. Ils observèrent le phénomène durant plusieurs minutes. Kelley et sa femme sont d’anciens militaires de l’USAF et ont l’habitude de reconnaître les avions et leurs caractéristiques. Ces objets ne présentaient pas de feux de navigation et aucun bruit de moteur n’était audible. Ils ont pu juste estimer que ce V ne faisait pas plus de 1500 m et ne volait pas en-dessous de 600 m d'altitude. D’autres témoins estiment que l’objet volait bas, à environ 500-600 m d’altitude.

Alors que Kelley et sa femme continuaient à observer l’objet, la 3eme lumière située à l’arrière de “l’aile” se déplaça vers l’intérieure de la formation, vers la lumière de tête. C’est pour cette raison que Kelley n’a pu certifier qu’il s’agit d’un seul objet. C’est à ce moment là que la formation pris la forme d’un hexagone, les lumières virèrent à l'orange puis se rapprochèrent les unes des autres. La formation vira vers l’est et sembla s’élever avant de disparaître dans les nuages plus élevés. Pour Kelley également, l’explication des fusées éclairantes ne correspond pas à ce qu'il a observé avec sa femme.

Plusieurs témoins présents dans un camp militaire proche de Scottsdale virent également la formation lumineuse vers 20h30. Elle se dirigeait alors en direction des montagnes situées au sud du comté. L’objet déploya ses “ailes” à hauteur des montagnes d’Estrella, prenant l’apparence d’un arc constitué de dix lumières distribuées sur une longueur de 1600m. Deux témoins, une jeune femme prénommée Ozma et son amie Willie virent l’objet descendre à basse altitude et s’arrêter en plein ciel. Elles décrivirent l’objet comme étant énorme, trois à quatre fois plus grand qu’un Boeing 747 et silencieux, ce qui est corroboré par les rapports des autres témoins.

Juste à l’ouest de la position d’Ozma à Scottsdale, Pete Fournier sortait juste d’un réunion locale à 20h et marchait vers l’ouest d’Edgemont à partir de la 42eme rue à Phoenix lorsqu’il observa 5 lumières brillantes dans le secteur droit du ciel. Elles semblaient situées au-dessus de Squaw Peak. Les 5 lumières semblaient alignées et suspendues dans le ciel. Quand il arriva chez lui, il appela sa femme et pris sa paire de jumelles.

La formation en forme de V passa à l’ouest de sa maison. Il ne releva aucun son. Lorsque l’objet se déplaça vers le sud-ouest, il changea de forme. Peter connaissait également bien les avions et pour lui aucune partie ne correspondait à celle d’un avion ordinaire, et toutes les lumières étaient blanches et brillantes. Il n’y avait pas les feux rouges et vertes conventionnels ni aucun phare blanc comme en utilise les avions de ligne ou les chasseurs.

Alors que l’objet approcha de l’aéroport de Phoenix Sky Harbor, un pilote décolla, vit les lumières et appela la tour de contrôle pour leur demander s’ils voyaient quelques chose sur leur radar. Les contrôleurs aériens rapportèrent qu’ils n’observaient rien sur leur radar.

Une femme habitant Chandler, située juste au sud-ouest de Phoenix rapporta qu’elle n’avait pas vu les lumières mais que sa fille âgée de 9 ans lui avait dit qu’un faisceau lumineux avait traversé sa chambre ainsi que la cage de son oiseau. Cela se produisit entre 20h50 et 21h10, donc antérieurement aux manoeuvres des militaires.

Le phénomène fut également observé par un chauffeur routier dénommé Bill Greiner. Il vit deux lumières oranges durant deux heures alors qu’il conduisait son camion vers le sud sur l’interstate 17 allant de Verde Valley à l’usine de cimenterie proche de la base de Luke AFB.

Quand il arriva à destination à l’ouest de la vallée, il vit trois avions jets décoller de Luke pour intercepter la plus proche des deux lumières qui planait maintenant à 1 ou 2 miles (1.6-3.2 km) au sud-ouest pendant que la seconde lumière restait fixe au nord-ouest.

Greiner décrivit l’objet comme ressemblant à un couvercle ou des ballons à air chaud sans nacelle et brillants d’un éclat jaune-orangé de l’intérieur et entourés d’un anneau de lumières rouges clignotantes.

Alors que les jets approchèrent de l’objet, ce dernier prit de la vitesse et disparut dans le ciel. Tom King appela la base de Luke AFB mais ne reçut pour toute réponse que tous les jets avaient atterri pour la nuit dès 19h.

Peu après ces observations, un représentant du MUFON demanda à la radio locale de Phoenix les témoignages d’autres observateurs. C’est ainsi qu’un rapport complémentaire parvint à l'association d'ufologie le 22 mars, rapportant l’observation de 30 lumières à 5h du matin se déplaçant vers le nord. Un dernier témoin isolé rapporte l’observation d’une formation lumineuse le 14 avril 1997, soit un mois plus tard, au-dessus des villes de Chandler et Coolidge.

La vague du 13 mars 1997 est remarquable en raison du nombre de témoignages récoltés par la police locale, les stations radios et le National UFO Reporting Center ainsi que par l’étendue géographique couverte par le phénomène. Il est corroboré et supporté par l’enregistrement d’au moins deux films vidéos.

Seul problème, une nouvelle fois l’armée fit comme si de rien n’était et ne reconnaît même pas avoir lancé des avions cette nuit là alors qu’un témoin les a bien vus ! Le Gouverneur d’Arizona n’a pas non plus voulu faire de commentaire sur cette observation. Comme la FAA, il considère qu’aucun OVNI ne survolait Phoenix durant la période évoquée. Le 18 mars 1997, le journal “The Arizona Republic” publia un article sur ces événements.

Si on écarte l'hypothèse du canular, les lumières de Phoenix constituent aujourd’hui un cas remarquable et cohérent relatant l’observation d’un phénomène lumineux étrange qu’on ne peut rationnellement pas expliquer. Lynne D. Kitei a écrit un livre sur cet événement "The Phoenix Lights" et publia également un DVD sur le sujet.

 

Source : http://www.astrosurf.com/luxorion/ovni-rencontre-1type.htm

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

L'affaire UMMO
27 Mar 2014, 22:18

Suivez-nous