Mystérieuse identité : Le chevalier d'Éon?

par damino - 3579 vues - 0 com.
Mystère, légende, archéologie
Célèbre espion sous Louis XV, il est connu surtout à cause de la rumeur sur son sexe : homme, femme, les deux ? Voici son histoire Sa jeunesse Charles Geneviève Louis Auguste Andrée Thimothée d'Eon de Beaumont est né en octobre 1728 en Bourgogne à Tonnerre d'un père Louis, qui était noble, avocat au parlement, conseiller du roi et directeur des domaines du Roy. Ses ancêtres avaient tous de grandes fonctions : l'un conseiller du Roi-Soleil, l'autre prévôt des marchands, maire de la ville, un premier secrétaire de la police de Paris, un conseiller privé du duc d'Orléans, un autre secrétaire du comte d'Argenson (ministre de la guerre). Ils occupent la résidence familiale de style Renaissance (avec colonnes, frontons, escalier en colimaçon, fenêtres à meneaux) appelé l'hôtel d'Uzès jusqu'en 1748. Elevé sévèrement (à coup de baguettes si nécessaire), il apprend le latin, les mathématiques, avant de prendre le chemin de Paris pour s'installer chez l'oncle de Tissey, homme raffiné qui aimait les belles choses (armoires grillées d'or et à ornements de cuivre, escabeau en acajou, des faïences, cave très bien garnie ...). Inscrit au Collège des Quatre-Nations, il prend les cours de danse, d'équitation, de maniement d'épée. A vingt ans, un bon diplôme en main, il entre à la faculté de droit et obtient les certificats d'avocat un an après, soit en août 1749. N'héritant pas d'une grande fortune à la mort de son père en octobre 1749 et de retour dans la capitale, il rencontre Berthier ingénieur géographe qui l'aide à devenir censeur royal : apposer sa signature avant que tout ouvrage ne soit imprimé. C'est ainsi qu'il se lance dans l'écriture avec des articles pour les journaux, des essais, des livres. Ce charmant jeune homme, fin, intelligent, à l'esprit vif, se fait des ennemis, mais quelques amis comme le duc de Penthièvre (petit fils de Louis XIV), le comte de Lauragais, le duc de Nivernais. Ses premiers pas à Versailles Par l'intermédiaire de ce dernier, le chevalier d'Eon fait la connaissance de la comtesse de Rochefort, une jeune veuve qui l'invite à un bal à Versailles, mais un bal de carnaval...Tout le monde se déguise, Eon parait en femme, savamment maquillé...c'est ainsi que l'histoire commence. Pris pour une demoiselle, le confident du roi le pousse dans un salon moelleux...le monarque n'en revient pas ! Utilisant ses capacités de déguisement, Louis XV l'enrôle dans le « Secret du Roi », organisme d'espionnage dirigé par le prince de Conti, envoyant des espions à l'étranger, mais dont aucun ambassadeur de ces pays ne devait être au courant. L'alliance de l'Angleterre et de la Prusse menace l'entente avec la Russie. Eon, devenue Lia de Beaumont, est expédié en Russie en juillet 1755, accompagnant Douglass Mackensie, agent secret écossais et géologue. Douglass est rejeté hors de Russie (sentant trop l'espion français), il en revient donc à Lia de Beaumont d'approcher la tsarine et de lui remettre une lettre du roi de France. Son ambassade en Russie Lia est introduite à la cour en tant que lectrice, remet le précieux document et rentre trois mois plus tard à Versailles pour rapporter une lettre au Roi où la tsarine lui demande un envoyé officiel... Dans ses propos, la tsarine veut bien s'allier à la France contre la Prusse et l'Angleterre mais il faut se « débarrasser » de la Sublime Porte ; or Louis XV ne le pouvait pas. Un envoyé officiel est donc dépêché en la personne de Douglas Mackensie...suivi de près par un chevalier...le frère de Lia de Beaumont ! Avec son tempérament bouillant, le chevalier accomplit parfaitement sa mission, la tsarine est conquise et lui offre même des ducats pour les frais de retour. Eon rentre à Versailles (avec une jambe cassée) pour présenter au roi le plan d'attaque de la Russie contre la Prusse, et annonce la bataille perdue des prussiens face aux Autrichiens. Le roi content lui offre une pension de trois mille livres et une tabatière en or. Nommé lieutenant aux Dragons en août 1757 et contraint au repos, il écrit plusieurs essais sur la finance des pays, mais s'intéresse aux pays européens ; il apprend la défaite de l'armée franco-autrichienne et le froid régnant entre la France et la Russie (le roi de France n'a pas accepté d'être le parrain de son petit-fils). Une seule personne peut sauver la situation : Eon. Le chevalier fait son troisième voyage en Russie. Bien accueilli par le vice chancelier, il est nommé secrétaire d'ambassade, prend même la place de l'ambassadeur actuel...inefficace et coûtant trop cher à la France. Les frais du chevalier sont aussi importants (habits, crèmes, lingerie, fourrures, livres, réceptions, pots de vin, etc) mais c'est pour la bonne cause. Bien en cour, la tsarine propose au chevalier de rester en Russie, mais il décline l'offre tout en acceptant en échange un grade de capitaine colonel général des Dragons ! A l'été 1760, Eon décide de rentrer en France, après quatre hivers passés en Russie et surtout déçu par Choiseul qui envoie un nouvel ambassadeur, en la personne du baron de Breteuil ! Cela tombe bien, car le chevalier est malade de la petite vérole, maladie qui ne laissera aucune trace. Il rentre donc, muni de recommandations pour le duc de Choiseul et de compliments sur son bon travail, sa bonne tenue, sa maitrise face à l'adversaire... Lorsque la guerre éclate en Allemagne, le régiment d'Eon n'en fait pas partie ; il demande sa mutation et sert sous les ordres de Broglie. A l'armée et malgré la protection du comte de Broglie, les premières médisances fusent : c'est un roué dangereux, doué d'une grâce de jeune femme, mais il réussit des missions périlleuses pendant que d'autres hésitent et tergiversent comme ce fut le cas pour le comte de Guerchy. Coup dur lorsque la tsarine meurt, la Grande Catherine est favorable aux prussiens et la paix avec l'Angleterre est indispensable. Source : http://souvenirsdutemps.xooit.com/t3589-Le-Chevalier-d-Eon-son-histoire.htm

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Autriche, trou et mystère...
27 Mar 2014, 17:46

Suivez-nous