L’EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE - L'invisibilité en 1943

par damino - 1592 vues - 0 com.
Science et technologie


L'expérience de Philadelphie, parfois désignée sous le nom de project Rainbow, serait une expérience militaire américaine qui aurait eu lieu dans les chantiers navals de Philadelphie aux alentours du 23 octobre 1943. Elle aurait consisté à rendre invisible pendant un bref moment le navire USS Eldridge.
Les premières rumeurs se diffusent dans les années 1950. Selon un survivant de l'expérience de Philadelphie, le destroyer USS Eldridge a été rendu invisible et fut téléporté aller-retour entre Philadelphie et Norfolk en Virginie. L'expérience se serait mal déroulée et certains membres d'équipage seraient devenus fous, invisibles ou partiellement fusionnés avec le bateau lors de la dématérialisation de ce dernier. Ces conséquences auraient convaincu la Marine d'abandonner le projet. L’US Navy dément aussitôt mais, par la suite, plusieurs enquêtes semblent montrer que quelque chose d’étrange s’est en effet produit en 1943 au large des côtes américaines.

Des enquêtes sont menées, mais essentiellement par des auteurs. En 1955, le Proffesseur Morris K.Jessup, publie un ouvrage sur les OVNI intitulé "The Case for the UFO", Le cas des OVNI. La même année, il est contacté par un certain Carlos Miguel Allende, qui révèle rapidement s’appeler en fait, Carl Allen.
Allen envoie à Jessup trois lettres rédigées dans un style déroutant, dans lesquelles il prétend avoir été le témoin d’une étrange expérience de l’US Navy. Celui-ci disait avoir été à bord d'un navire d'observation, le Andrew Fursten, d'où il avait assisté à la disparition d'un autre destroyer, probablement l'USS Elridge. Il ne fait nulle mention d'une téléportation, mais affirme que le navire était effectivement hors de vue, alors qu'il se trouvait dans un espace visible. Toujours d'après Allen, l'équipage de l’escorteur aurait été victime d’effets secondaires terribles, certains seraient morts, d’autres seraient devenus fous et enfin certains se seraient volatilisés. Ces disparitions se seraient produites dans des conditions épouvantables comme la combustion lente du corps, et certaines personnes se seraient retrouvées en partie mélangées avec l'acier du navire, les cloisons ou le plancher.
Après la mort de Jessup, l’enquête s’enlise. Cette affaire ne redevient d’actualité qu'à la fin des années 1970, sous l’impulsion de Charles Berlitz, auteur d’un ouvrage sur le triangle des Bermudes. Il est aidé de William L.Moore qui s’intéresse depuis longtemps aux OVNI, pour leur ouvrage, Opération Philadelphie...

Ce qui est bien réel, c'est que la Marine américaine, comme toutes les marines militaires du monde, se livre à toutes sortes d'expériences dont beaucoup sont secrètes. Bien d'entre elles tentent de trouver des applications militaires aux dernières découvertes ou théories de la physique, comme la théorie du champ unifié. Il semble exact que la Marine ait effectué des expériences en matière d'invisibilité en 1943, mais celles-ci n'auraient rien eu à voir avec la disparition de navires. Edward Dudgeon, qui affirme avoir fait partie de l'équipage du USS Engstrom à l'époque, prétend que la Marine voulait rendre ses bâtiments "invisibles aux torpilles magnétiques, en les démagnétisant". Dudgeon a décrit la méthode utilisée à l'ufologue Jacques Vallée.

A ce jour, il est impossible de prouver que l’histoire racontée par Carlos Miguel Allende, alias Carl Allen, est vraie. Les preuves sont très indirectes et de plus, vrai et faux semblent se mêler dans ses allégations. Il n’existe aucun rapport officiel ni écrit quelconque non plus, juste de simples témoignages

Source : http://www.inexplique-endebat.com/article-l-experience-de-philadelphie-l-invisibilite-en-1943-91799462.html

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

la tsar bomba
27 Mar 2014, 22:17

Suivez-nous