La chute du clan Hojo

par damino - 2221 vues - 0 com.
Divers
C'est à Kamakura au Japon qu'une fosse commune a livrée quelques-uns de ses secrets les plus sombres. Nous allons voir ensemble de quels secrets il s'agissait. C'est en creusant la terre d'un site que des ouvriers ont fait une macabre découverte, un squelette complet, puis d'autres ont rapidement suivi. Nous parlons là de milliers de corps et c'est sans aucun doute que les experts en ont conclu qu'ils se trouvaient en présence d'une fosse commune, ou d'un lieu de massacre. Des scientifiques ont alors entamé une enquête qui allait s'annoncer fastidieuse, mais extrêmement riche en rebondissement. Le site a tout d'abord été daté, les experts en ont ainsi déduit qu'il datait de 1333, soit en plein centre d'une guerre (empereur contre samouraïs Hojo) entre deux régions proche. Deux corps ont tout d'abord été examinés, il semble que ce couple soit mort au tout début du conflit. Il s'agissait sûrement de deux amants ou d'un couple marié. Chacun devait avoir entre 25 et 35 ans et chacun également avait reçu de très grave blessures, sans doute à l'aide d'un Katana. Les coups étaient quoi qu'il en soit fatals et profonds. L'homme était un samouraï Hojo et son agresseur, un homme de l'empereur (empereur qui revendiquait son accession au 'trône', il en était d'ailleurs l'héritier logique) à ce qu'il semble. La victime n'avait aucune chance, il savait en effet manier le sabre, mais pas aussi bien que son adversaire. De plus, le Katana était une arme redoutablement tranchante et même si les coups n'étaient pas forcément mortels, ils faisaient quoi qu'il en soit de très gros dégâts. Une fois son époux mort, il ne restait plus qu'à la veuve de se battre à son tour pour protéger son petit garçon, elle a donc affrontée l'assassin envoyé par l'empereur et bien entendu, elle n'avait aucune chance de survivre. C'est ainsi qu'elle est morte, tout comme son époux. L'armée impériale pouvait enfin s'avancer vers la cité des Hojo. De leur côté, tous les Hojo en âge de combattre n'ont pas hésité à participer au combat pour défendre leur cité. Même les moines se sont joint à eux. D'autres squelettes présentaient des marques de flèche, il semble que certains soient morts instantanément et n'aient donc pas eu le temps de souffrir. L'armée impériale n'ait pas parvenue à rejoindre la cité Hojo, du moins pas par le côté qu'ils avaient espéré. Mais l'assaut a tout de même été donné à partir d'un autre endroit (la plage)stratégique et le massacre a eu lieu. Il y avait toute sorte de blessures graves dans la fosse commune, peut-être les survivants ont-ils été mis à mort en masse ? Quoi qu'il en soit, les samouraïs Hojo ont été mis à morts et laissé dans cette fosse commune préparée à la hâte, ils se sont néanmoins battu comme de véritables guerriers pour protéger leur cité, au péril de leur vie. La coutume voulait que les têtes des samouraïs de haut rang soient rendu à leurs familles respectives, mais visiblement, il n'en a pas été ainsi. Peu de Hojo sont parvenus à survivre, mais tous les survivants se sont donné la mort ensemble et volontairement. C'était une question d'honneur. L'empereur Go-Daigo a pu prendre le pouvoir et est ainsi devenu un dominant sur tout le Japon, comme ses ancêtres l'avaient fait des siècles plus tôt.

Commentaires

Avez vous déjà vu un phénomène paranormal ?

A voir également

Les paradoxes du cannabis
12 Dec 2018, 16:49

Suivez-nous